Automne tu m’étonne.

HÉRONDOTE - T-Bear

HÉRONDOTE – T-Bear

T-Bear

T-Bear

T-Bear

T-Bear

Au Québec, les 3 semaines d’un automne d’azur et de soleil viennent de se terminer par une nébulosité croissante, des nuits de pluie et un peu plus de fraîcheur. Dommage. T-Bear était prêt à signer une pétition pour que la belle température dure au moins jusqu’au printemps 2014, mais faute d’avoir trouvé le bon destinataire, il a dû abandonner et voilà !

T-Bear

T-Bear

T-Bear

T-Bear

Le véritable automne de grelotte est arrivé, quoiqu’il y aura un sursaut sursis avec les 4 jours de l’été Indien début novembre, mais les parures des arbres ne seront plus que souvenir.

DSCF8276

T-Bear

T-Bear

Heureusement que la technologie moderne nous permet d’entretenir notre mémoire et c’est ce que va partager T-Bear avec vous en cette pleine lune en bélier avec éclipse dans nos régions. C’est une façon aussi de célébrer l’anniversaire du fils Stephan qui naquit il y a 45 ans. Son papa en avait 38. Les fort-en-maths, veuillez calculer.

T-Bear

T-Bear

T-Bear

T-Bear

Donc, à part Hérondote qui vient en tête du billet, toutes les autres images ne sont que feu et flamme. Il y a 44 ans, T-Bear arrivait au Québec avec femme et enfants au début de l’automne et ce fut l’enchantement. Pourtant chaque fois les merveilles de cette saison l’étonnent toujours par leur diversité. Jamais rien de pareil, c’est la surprise chaque année. Quand le temps pleure en douceur en langueur et en longueur, l’automne est monotone. Par contre quand le froid est vif sous un soleil trompeur, il fait brièvement rougir de fièvre les feuilles.

T-Bear

T-Bear

Cette année, la crudité du soleil alliée à la tiédeur dans la douceur d’un azur vierge de nuées a produit en prolongation ce festival dont on a tous largement profité. Mais avec le changement de lune, la froidure va avoir raison de la saison. Malgré sa rigueur, l’hiver a son charme… aussi.

T-Bear

T-Bear

BON ANNIVERSAIRE STEPHAN !

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Appels automatiques : douche froide.

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans LA JÔSETTE DE L'ÎLE-DES-MOULINS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s