Les divagations d’un flâneur solitaire : Mais où s’évaporent donc nos idées ?

T-Bear

T-Bear

Comme T-Bear l’a dit à plusieurs reprises, ce dimanche 3 novembre était jour d’élection municipale, celui aussi du changement d’heure et nouvelle lune en scorpion avec éclipse partielle (41% ici) de soleil. Beaucoup en une seule journée. On peut comprendre que T-Bear ait voulu s’aérer d’air pur et d’azur.

T-Bear

T-Bear

T-Bear

T-Bear

T-Bear

T-Bear

En premier, il a fait le tour de l’Île-des-Moulins où quelques outardes tardives se profilaient dans le ciel à travers les arbres qui écrivent lentement en arabesques de leurs doigts dénudé les souvenirs de leurs feuilles perdues. Tout fringuant de sa nouvelle petite voiture, T-Bear s’est dirigé ensuite vers les étangs du Grand Coteau à Mascouche où d’autres outardes paissaient et nageaient paisiblement sans que les gêne le vagabondage des écureuils noirs.

T-Bear

T-Bear

Une mouette s’est posée près de T-Bear, l’observant avec cette concentration intéressée des animaux en quête de nourriture et qui se traduit vite en indifférence boudeuse. Cette mouette en rajouta en piaillant sa déception. Qu’est-ce qui l’avait attirée particulièrement vers T-Bear ? Intuition : la sacoche de l’appareil photographique en bandoulière. Pour la mouette, tout sac à dos = probabilité de lunch.

T-Bear

T-Bear

Que représentons-nous donc les humains pour ces animaux demi sauvages libres de tout servage ? Et là, la tête à T-Bear est entré en ébullition mais plutôt dans le genre flûte de champagne. Ça pétillait dans tous les coins de son cerveau, promesse de l’ivresse et de plaisir.

T-Bear

T-Bear

Jouissance de lâcher la bride au cheval fou de la pensée dans les pacages sans horizon de l’esprit. Idées, idées, vous qui germez et explosez comme ces bulles du vin mousseux, où disparaissez-vous une fois éclatées ? Combien de milliers se sont envolées en quelques instants dans la tête à T-Bear, sitôt évaporées, sitôt oubliées dans la bousculade vers le néant ? Quelques unes se sont alourdies de sucs comme des abeilles butinant de visions en images pour ne ramener que quelques intuitions à la ruche du cerveau. Et même de ces travailleuses qui auront su retenir quelques secondes son attention, il ne lui restera en mémoire qu’une bien faible trace fugace.

T-Bear

T-Bear

Où s’évaporent donc les autres ? Sont-elles recyclées ? Sont-elles happées au passage par d’autres cerveaux ? Un peu comme nos poumons respirent l’air expulsé par les autres ? Baignons-nous dans un océan invisible et immatériel de pensées émises depuis le début du monde ? … ?!!? Est- ce que ça pense aussi un unicellulaire,  la première manifestation de vie sur Terre ? sont-ils spirituellement aussi évolués que nous autres, font-ils eux aussi des guerres de religion ?

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Entre les élus et nous.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR, Les flâneries d'un réveur bien léché. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s