Mets l’i mets l’o

Est-ce le début de l’été Indien ? Depuis la tempête de vendredi, nous avons bénéficié d’un beau froid jusqu’à -6° dans la nuit de dimanche à lundi et un tout petit 2° frileux en journée. Et puis mardi après-midi un gros 8° et jusqu’à 14° jeudi. On va être obligé de ressortir les maillots de bain… Enfin ! Justement, T-Bear en a profité pour finir de sortir les gros manteaux et les bottes d’hiver et pour rentrer les derniers vestiges de l’été car après ce bref répit, accrochez vos tuques !!! Alors, son mets li mets l’o va être un peu bref.

Arch National Park Utah - photo Pascale Poudrette

Arch National Park Utah – photo Pascale Poudrette

Il était une fois dans l’ouest.

D’abord de quoi vous faire vivre en direct le fabuleux Far West et vous faire rêver grâce à la « psy en cavale », Pascale Poudrette, une des tantes des petits-enfants à T-Bear. Mais ne vous contentez pas de son dernier billet en cliquant sur ce lien « il était une fois dans l’Ouest » qui vous fera voyager du Arc National Park en Utah jusqu’à La Vegas à travers des paysages époustouflants. Remontez dans le temps en feuilletant ses autres billets, vous passerez des heures de bonheur et d’émerveillement. Merci Pascale pour ce si tant beau carnet de voyage.

Juste pour rire

stock-illustration-20724150-milk-cartonEt puis, question de se dilater un peu la rate, voici une histoire rapportée par son amie Suzanne que T-Bear a trouvé bien drôle, même si la petite réflexion de Suzanne est légèrement ironique quand à l’intelligence des mâles de l’espèce humaine. C’est une épouse qui demande à son mari :

– Pourrais-tu aller à l’épicerie acheter un carton de lait, et s’il y a des œufs, prends en 6 ?
Quelques instants plus tard le mari revient avec 6 cartons de lait.
Sa femme lui demande :
– Pourquoi as tu acheté 6 cartons de lait ?
Le mari répond :

– Il y avait des œufs.

Contrôle d’alcoolémie

Mais au préalable, il faut prévenir les Nord-Américains qui conduisent comme à peu près le reste du monde avec le volant à gauche qu’en Angleterre, il est à droite puisqu’ils conduisent à droite. Cette petite histoire « véridique » a été raconté à T-Bear par Fanny.

Controle-alcoolemieIl y a beaucoup d’Anglais qui ont une résidence secondaire ou principale dans le Sud Ouest de la France, l’ancienne Guyenne du temps où ils occupaient la France pendant la guerre de 100 ans. Donc ils se pensent encore un peu chez eux. C’est arrivé à un anglais qui réside entre Le Bugue et Les Eyzies en Dordogne.
Dans sa voiture il est complètement saoul. Un barrage de police. Un policier arrête la voiture, se présente à l’individu et lui demande :
– Vous avez bu ?
Avec une élocution pâteuse accentuant son fort accent, le britannique répond :
– Oh oui, … ce matin … j’ai marié ma fille … et comme je n’aime pas les messes, … je suis allé au café et j’ai bu … quelques bières. Puis ….. pendant le banquet ….. j’ai essoré 3 bonnes bouteilles …. une Picpoul de Pinet… une de Minervois ….. et …. une de Faugères. Pour finir …. pendant la fête … dans la soirée … j’ai ingurgité … du whisky ….. Johnny Walker … étiquette noire.
Le policier, irrité, lui dit :
– Savez-vous que je suis Policier et que c,est un barrage de contrôle de l’alcoolémie ?
> Le british plein d’humour lui répond alors :
> – Et vous …. savez-vous que …. cette voiture est une anglaise et ….. que c’est ..ma femme à coté de moi … qui conduit ?

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : « gros » changement à la mairie de Montréal.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans mets l'i, mets l'o. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s