Slurp ! Miam miam : dinde à la casserole

Et oui, c’est une terrible époque pour ce pauvre volatile dans le monde Chrétien. Si l’arrivée des blancs fut la catastrophe pour les Amer-indiens, elle devint une calamité pour le « poulet d’Inde » connu de nos jours sous le nom de dinde en cuisine, peu importe son sexe. Surtout en Amérique du Nord avec les Actions de Grâce au Canada puis aux États-unis. fr5ont de libération des dindesDe mi octobre jusqu’à la fin de l’année, c’est l’hécatombe, on leur fait la fête pour nourrir les nôtres et les dindes passent à la casserole. En monceaux impudiques, congelées ou fraîches, elles étales leur nudité toutes cuisses écartées dans un bleuté cadavérique. dinde-brutYeurk ! Direz-vous avec juste raison. Répugnante façon de présenter une recette, T-Bear vous l’accorde. Mais une fois bien apprêté, c’est un « cadavre exquis« . Il y a mille et une façon de le préparer et c’est tant mieux, parce qu’avec 3 mois pour déguster le gros oiseau, il faut beaucoup d’imagination et de créativité pour ne pas s’en lasser trop rapidement. Donc T-Bear vous propose dans cette recette de le faire passer à la casserole mais pas avec n’importe quoi, avec des coings et de l’estragon.

coingPetite parenthèse concernant le coing. Comme le dit ce reportage de Radio Canada sur le fruit vedette de la semaine, ce fruit parfumé qui ressemble à une grosse poire est très peu connu au Canada et même dans le nord des États-Unis, alors qu’on le trouve sur tous les étalages de fruiterie dans le sud des États-Unis et surtout en Europe, car c’est en plein la saison de sa récolte. T-Bear laisse aux amateurs et curieux le soin de visiter les mille et une recette de ce fruit. Il était en promotion la semaine dernière chez IGA et peut-être l’est-il encore vu que sans recette il suscitait plus de points d’interrogation que de salive chez les chalands qui passaient devant. T-Bear en a fait grande provision car il se conserve aussi bien que les pommes et avec ces derniers parfume une compote d’une façon inoubliable. Évidemment, comme le fruit ne nous parvient pas à maturité, il n’a ni la même odeur ni la même saveur que celui bien mur que l’on peut cueillir au bord d’un chemin du sud de la France par exemple. Pas besoin de le chercher là bas, le cognassier embaume tellement qu’il vous amène à lui direct. Amis Québécois, si vous n’arrivez pas à trouver de coings, pour les contourner vous pouvez utiliser panais et rabioles ou rutabaga.

cognassier en fleur au printemps

cognassier en fleur au printemps

Dinde à l’estragon, au coing en casserole.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • cuisses de dinde (2 à 4 dépendant de la grosseur) coupées à l’articulation
  • 1 à 2 coings suivant la grosseur (ou panais et rabioles)
  • 2 ou 3 carottes suivant la grosseur
  • 1 petite boîte de petit-pois à rajouter presque en fin de cuisson
  • 1 blanc de poireau coupé en morceaux
  • 1 à 2 oignons suivant la grosseur
  • 3 tasses de bouillon de volaille dégraissé
  • 1 tasse de vin blanc
  • 1/2 bouquet garni
  • 1/2 tasse d’estragon sec en sachet ou de feuilles fraîches d’estragon
  • 30 ml de crème à fouetter liquide à 5 % de MG
  • 1 bonne pincée de cannelle moulue (ou un brin d’écorce de cannelle)
  • sel, poivre

Préparation :

Dans une tasse, mouillez l’estragon sec ou en feuille avec un peu vin blanc, ajoutez sel et poivre au mélange. Une fois bien imbibé, glissez-en la moitié entre la peau et la chair de chaque morceau de dinde. Refermez le tout et utilisez au besoin une ficelle de cuisine pour maintenir la peau. Huilez légèrement les morceaux

Coupez en tranches le ou les coings en les épépinant mais sans les peler, puis en morceaux les carottes, le poireau et l’oignon et faites revenir le tout dans une grosse casserole ou marmite. Retirez et faire revenir brièvement les morceaux de dinde. Salez, poivrez, épicez avec la cannelle et versez les légumes en mélangeant le tout, puis arrosez avec le vin blanc en raclant le fond avec une spatule en bois pour bien décoller le brun, ajoutez le reste d’estragon et le bouquet garni puis le bouillon de volaille et portez à ébullition. Laissez mijoter à feu doux pendant 45 minutes en écumant régulièrement.

Lorsque les cuisses de dinde sont cuites, retirez-les délicatement du bouillon avec les légumes pour les disposer dans un plat qui va au four afin de les garder au chaud et rajoutez-y les petits pois. Réduisez à feu vif sans couvercle le bouillon. Ajoutez-y la crème en mélangeant. Continuez à faire réduire jusqu’à ce que la sauce devienne onctueuse. Versez la sauce sur le dessus du plat ou dans une saucière et servez.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Mosus !!!

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans SLURP ! MIAMIAM. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s