Slurp ! Miam miam : pâté à tartiner maison

Tout le monde qui aime cuisiner s’active déjà au fourneau pour préparer de quoi alimenter le réveillon de Noël qui arrive dans seulement 16 jours. Il y a des mets qu’on peut préparer à l’avance et qui s’améliorent en vieillissant au réfrigérateur. Et parmi eux les pâtés à tartiner. Quand on les achète, surtout au Québec, le prix vous enlève la peau d… du portefeuille et en plus, on ne sait pas ce qu’il y a dedans. Alors que c’est si facile à préparer chez soi sans être dispendieux surtout que les supermarchés du Québec vendent à rabais viandes de porc et de veau hachées pour les si tant traditionnelles tourtières. T-Bear a ses recettes, mais elles contiennent toutes du foie, foie de volaille en particulier et il y en a qui n’aiment pas ça. Alors T-Bear a trouvé sur le site « chez Maya » (éclectique et fort intéressant par ailleurs) cette recette qui a l’air facile à préparer et appétissante.

rillettes pur porc sur tranche de painPâté maison

Ingrédients :

  • 3/4 lb. de veau haché (environ 375 g)
  • 3/4 lb. de porc haché (environ 375 g)
  • 1/2 tasse de chapelure (125ml)
  • 1 gousse d’ail, germe enlevé et haché finement
  • 2 c. table d’oignon râpé (30ml)
  • 1/4 tasse de persil frais, haché finement (60ml)
  • 1 oeuf, légèrement battu
  • 1/2 c. thé de thym (3ml)
  • 1 c. thé de sel (5ml)
  • 1/4 c. thé de poivre (1ml)
  • 4 tranches de bacon (environ) (lard à barder en France)

Préparation :

  1. Barder un moule de 5″ x 5″ x 3″ (ou similaire) (12cmx12cmx7cm) dans le fond et sur les côtés avec une partie du bacon.
  2. Très bien amalgamer tous les ingrédients et déposer le mélange dans le moule en pressant bien.
  3. Recouvrir avec le reste du bacon. Cuire au four préchauffé à 375 F (190c) pendant 1 1/2 hre,(La température interne doit atteindre 160 F(80c).
  4. Laisser refroidir sur le comptoir et mettre au frigo jusqu’au lendemain.
  5. Note : Excellent servi froid en tranches sur des canapés de pain crouté (baguette)

T-Bear va l’essayer en y ajoutant une gousse d’ail supplémentaire en les écrasant toutes les deux dans du sel, c’est meilleur à son goût.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans SLURP ! MIAMIAM. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s