Slurp ! Miam miam : les truffes en chocolat

T-Bear raffole des truffes en chocolat. 92955-truffes-en-chocolatIl n’a jamais compris pourquoi épiceries et supermarchés les vendent aussi cher, le prix des ingrédients n’est vraiment pas dispendieux en plus c’est si facile et si rapide à faire. Bon, ça doit être tous les produits chimiques cancérigènes que la production industrielle doit rajouter pour que cette friandise divine ne ramollisse pas et se conserve plus d’une semaine. Car le seul vrai problème des truffes faites maison est qu’il faut les garder au réfrigérateur jusqu’au moment de les servir mais on peut les y conserver au moins pendant 1 semaine. Voici la recette que sa maman a laissé à T-Bear.truffe chocolatees

Truffes au chocolat

Ingrédients pour 20 truffes :

  • 300 g de chocolat de couverture autour de 70%
  • 150 g de beurre doux coupés en morceaux
  • 20 g de miel
  • 4 cl de crème à 35%
  • 2 jaunes d’oeuf
  • Quelques gouttes de vanille liquide (au goût)
  • 1 pincée de cannelle en poudre
  • Quelques grains de sel
  • Pour la finition : cacao en poudre (amer ou partiellement sucré à votre goût)  ou de la noix de coco rapée ou des amandes concassées grillées ou ce que vous voudrez.

Préparation :

Avec un pilon brisez votre chocolat de préférence dans un saladier en pyrex (ou autre) qui va au bain-marie ou dans une casserole à fond très épais. Le faire fondre à feu doux en remuant puis retirez du bain-marie ou du rond de poêle. Ajoutez le beurre en mélangeant puis incorporez en fouettant les jaunes d’oeuf l’un après l’autre, le miel, la crème, la vanille, la cannelle et les grains de sel. Laissez bien refroidir au frais jusqu’à ce que la pâte soit bien ferme mais quand-même malléable. Formez de petites boules que vous roulez dans le cacao en poudre. Garder au réfrigérateur jusqu’à service. Et ouala ! Très simple et si tant tellement exquis : La sainte Mère en culotte de velours.

De plus, T-Bear a trouvé cette vidéo sur Utube pour vous aider. « Comment faire avec amour des truffes sans trop se fatiguer » (pour pasticher le titre du 1e livre édité de notre nouvel académicien). 

Et puisqu’on est dans le temps des Fêtes, encore plus simple et rapide : des dattes farcies. Coupez chaque datte en deux, la dénoyauter et la remplir avec de la pâte d’amende de votre choix. Y a pas plus simple et de la pâte d’amande vous en trouvez partout la plupart du temps déjà parfumée, sinon mélangez-y le parfum oriental de votre choix. La pistache est le préféré de T-Bear et la rose celui qu’il aime le moins.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans SLURP ! MIAMIAM. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s