Les cadeaux…

T-Bear devait ne passer les paniers de Noël que vendredi 20, mais le comité d’entraide aux Lachenois pour lequel il fait du bénévolat lui a demandé de venir plutôt le jeudi 19. Finalement ça a arrangé T-Bear car la température extérieure en après midi était remontée jusqu’à -4° C et surtout parce que ce vendredi on attend une bonne bordée de neige. 

Le capharnaüm dans lequel ces dames préparaient les colis.

Le capharnaüm dans lequel ces dames préparaient les colis.

4 femmes d’un âge certain préparaient les colis suivant les instructions de Diane la directrice du centre. Grâce à ses dossiers, elle veille à ce que chaque « panier » soit personnalisé selon les besoins des demandeurs.

Les caddies en attente de leurs bénéficiaires, sans compter la nourriture fraîche ou surgelée invisibles sur la photo

Les caddies en attente de leurs bénéficiaires, sans compter la nourriture fraîche ou surgelée invisibles sur la photo

En fait chacun de ces « paniers de Noël » correspond à au moins un caddie de supermarché rempli à raz le bord et le plus souvent 2, sans compter pâtisseries, pains, fromages, oeufs et viandes surgelées dont la dinde ajoutés à part.  De quoi permettre aux bénéficiaires de passer un excellent Noël. 

Non seulement les coffres étaient pleins, mais il fallait bourrer le reste de la voiture... taille américaine.

Non seulement les coffres étaient pleins, mais il fallait bourrer le reste de la voiture… taille américaine.

Un homme était chargé de remplir les caddies et 3 autres dont T-Bear chargeaient boîtes et sacs dans les coffres des demanderesses et des demandeurs (en minorité). Même si chaque caddie débordait de choses lourdes, les 3 « gars » ont eu beaucoup de fun à « se raconter des menteries et des peurs » (des histoires) et à se taquiner comme des collégiens à la veille des vacances de Noël. En ce vendredi de neige et de vent, T-Bear va sagement rester dans sa tanière à préparer des pâtés et à emballer les cadeaux. Parlant de cadeaux, en voici une autre de Monique et Lucien dans les Têtes à Claques : Les cadeaux de Noël

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Les Chinois sur la lune.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans Québec, mes amours, Terrebonne. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s