Dr Frankenstein es-tu là ?

L’oeuf ou la poule ? oeuf ou poule humourPoint d’interrogation qui nous arrive du plus lointain de notre préhistoire, en tous cas au moins depuis la domestication du gallinacé. Derrière sa formulation puérile, en fait ce sont les questions qui nous hantent tous plus ou moins consciemment : D’où vins-je, où- vais-je ? Qui suis-je ? Qui se résume au fond à une seule interrogation : QUELLE EST L’ORIGINE DE LA VIE ?

évolution de l'oeuf ?

évolution de l’oeuf ?

Malgré les progrès incroyables de la science dans ce domaine depuis plus d’un siècle, on ne le sait pas vraiment et on ne la connaîtra que quand on aura pu CRÉER de la vie en laboratoire. Par contre, nos chercheurs ont découvert TOUS les ingrédients MATÉRIELS pour créer de la vie : SOUPE PRIMORDIALE (ou primitive), ARN, ADN etc. Mais voilà, on a beau tenter de monter le fond de moutarde, l’oeuf  et l’huile ensembles, la mayonnaise ne prend pas. Il manque juste quelque chose et on ne sait pas quoi ? Pourtant ça semblerait à priori facile. Prenez l’oeuf par exemple. Rien de plus simple. accouplement coq pouleLe coq et la poule font zouit zouit, un ovule et un spermatozoïde se rencontrent, deux cellules fusionnent pour n’en faire qu’une qui se multiplie en nombre programmé, un poussin en sort qui fera à son tour zouit zouit en devenant adulte et ainsi de suite pour former la longue chaîne de la vie. Tout un programme ! Ben justement, on a beau essayer de programmer artificiellement avec toutes les données qu’on a et bien oualou, niet, rien pantoute.

Même pas pour fabriquer des oeufs de Pâques

Même pas pour fabriquer des oeufs de Pâques

T-Bear n’étant ni un biologiste ni un chercheur et encore moins un scientifique, donc dépourvu de préjugés, se réfère à un roman écrit un jour d’ennui il y a 2 siècles, peut-être le plus mondialement connu après la Bible : Dr Frankenstein ou le Prométhée moderne. Même le petit-fils à T-Bear a entendu à 5 ans parler du monstre, ne serait-ce qu’au moment de Halloween. Hélas, il y a souvent confusion entre le créateur, le Dr Frankenstein et sa créature. Peu importe.

labo du Dr Frankenstein

labo du Dr Frankenstein

Ce savant docteur réunit tous les morceaux nécessaires pour créer un être vivant qui lui servira en fait d’esclave. Mais, il lui manque comme pour nos chercheurs actuels L’ÉTINCELLE DE VIE pour animer la chose inerte. Le reste tout le monde connaît. Bon, à l’époque où l’on découvrait l’énergie électrique, la foudre était toute indiquée pour être le catalyseur vital. Qu’importe si la méthode est désuète, l’idée n’en reste pas moins fascinante puisque c’est en fait L’ÉTINCELLE DE VIE que recherche nos scientifiques. foudre frankensteinEt T-Bear fait tout naturellement le rapprochement avec l’autre célèbre bouquin. Dans la Genèse, Dieu modèle une forme avec de la matière, la glaise, et lui INSUFFLE son esprit pour lui donner vie. Un parallèle qui pourrait rapprocher les astrophysiciens et les biologistes dans une même recherche : une énergie non baryonique qui pourrait animer la matière pour la rendre vivante. Les physiciens avancent du bout des orteils qu’elle « existerait » bel et bien, l’énergie sombre ou noire dans laquelle le monde de la matière semblerait baigner !??! Qui sait ? De toute manière T-Bear égoïstement n’est pas très pressé que nos modernes Frankenstein découvrent le secret de la vie… Il ne veut pas imaginer sous quelle forme ou à quel usage sortirait la « créature »… Cauchemar ! À bien y réfléchir, peut-être au fond sommes-nous sans le savoir encore les monstres d’un Dr Frankenstein ?

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Rien que du vent. 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans CHIANTIFIQUEMENT PARLANT, la vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s