À vous couper le souffle… au coeur

Réchauffement de la planète oblige, on a eu droit à un redoux (-10°C) lundi au Québec avec une petite bordée de neige. Mais depuis un vent tempétueux d’environ 50km/h traverse toute couche de vêtement pour nous faire frissonner jusqu’à l’os.

Le chemin du roi - Gabiroulo

Le chemin du roi – Gabiroulo

Pour vous donner une idée, T-Bear va provoquer en vous la chair de poule mais sans facteur éolien et sans vous faire risquer pour autant la pneumonie. C’est à son amie Suzanne que vous devez de partager ces 2 premières vidéos d’aventures à vous couper le souffle. Mais pas la dernière qui pourtant est la plus éprouvante pour le coeur de l’homme. Vous aurez donc compris que T-Bear va monter d’un cran la tension du risque encouru à chaque vidéo. Coeurs sensibles ou trop sujets au vertige s’abstenir. Prêts pour l’aventure ? Après avoir démarré la vidéo de youtube, cliquez sur le petit carré à droite en bas pour la mettre sur grand écran, ça vaut le coup.

La route de la mort - Mick Flower

La route de la mort – Mick Flower

Le premier vidéo a été réalisée par l’alpiniste Mick Fowler à bord d’un autobus sur une « route » de montagne de l’Himalaya. Remarquez que notre aventurier s’exclame devant le péril alors que le chauffeur et la plupart des passagers risquent ainsi leur vie 1 fois par semaine à l’aller et au retour. Question d’habitude. Mais comme nous ne l’avons pas, accrochons-nous après nos parapluies : La pire route du monde ?  Peut-être, mais le plus dangereux chemin du monde reste incontestablement El Camino del Rey dans la province de Malaga en Espagne. Interdit d’accès à cause du trop grand nombre d’accidents mortels, certains téméraires ont détourné l’interdiction en construisant une piste de fortune, la Ferrara, pour pouvoir risquer leur peau dans l’aventure.

Le chemin de la mort - Gabiroulo

Le chemin de la mort – Gabiroulo

Question de choix de vivre, car personne n’est obligé de passer par là… sauf au temps où pour gagner leur pain à la sueur de leur peur les ouvriers devaient l’emprunter plusieurs fois par jour au moment de la construction du barrage hydroélectrique. Collez-vous à la paroi et fermez les yeux si l’estomac vous remonte dans la gorge. El camino del Rey réalisé par Daniel Ahnen.  Enfin pour le meilleur et pour le pire, voici un escalier de tous les dangers pour donner froid aux yeux d’un homme aventureux à lui faire sauter le coeur en dehors de la poitrine.

l'escalier de tous les risques

l’escalier de tous les risques

Les plus grandes aventures peuvent nous arriver même dans la relative sécurité de nos villes civilisées. Pas besoin d’aller si loin pour éprouver le grand frisson. Admirez au passage l’air remarquablement intelligent de l’aventurier et pressez bien vos deux mains sur votre palpitant en ouvrant bien les yeux. T-Bear ne vous en dit pas plus. escalator 1 

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Le grand frisson

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s