Slurp ! Miam miam : Tarte au fromage et au citron vert

C’est la pleine lune en « viarge » en ce dimanche 16 mars et à la pleine lune on se sent comme fatigué de naissance mais avec comme une envie de douceur et c’est pourquoi T-Bear vous propose cette recette d’après celle Express qu’il a modifiée bien entendu.  Comme on utilise des biscuits concassés genre spéculoos pour faire le fond de la tarte, pas besoin de rouleau à pâte (fiouf pour les maris infidèles), ni de farine ni de pétrissage. De plus, en cette période où le manque de soleil et de certains fruits provoque une carence en vitamine C, cette tarte au VRAI citron contribue à maintenir votre santé tout en vous faisant palpiter les papilles. 

tarte au citron

Tarte au fromage et au citron vert

Ingrédients pour 8 personnes :

  • 150g de biscuits secs genre Graham (pavés bretons)
  • 80g de beurre fondu
  • 4 jaunes d’oeufs
  • 250 g  de fromage à la crème
  • 30 cl de crème 15%
  • 1 c. à soupe de sirop d’érable (miel de sarrasin ou cassonade)
  • 1 c. à soupe de zeste de citron vert
  • 125 ml de jus de citron vert

Préparation :

Préchauffez le four à 160°. Beurrez un moule à tarte  (24 cm de diamètre)

Concassez grossièrement les biscuits, ajoutez-y le beurre et versez le mélange sur le fond et sur les bords du moule. Faites cuire environ 10 mn jusqu’à ce que la pâte soit dorée.

Fouettez les jaunes d’oeuf jusqu’à ce qu’ils moussent, ajoutez les laitages, le sirop d’érable, le zeste et le jus de citron en les mélangeant gentiment. Versez la préparation dans le moule et faites cuire environ 12 mn jusqu’à ce que le mélange soit bien pris. Retirez et laissez refroidir au moins 2h avant de servir. On peut y rajouter une touche de crème fouettée.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Un référendum et ça presse !!!

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans SLURP ! MIAMIAM. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s