La première FEMEN était Française.

Il y a 184 ans naissait la première FEMEN de l’histoire sous le pinceau du prestigieux peintre Ferdinand-Victor-Eugène Delacroix dans son fameux tableau patriotique : LA LIBERTÉ GUIDANT LE PEUPLE.

La liberté guidant les peuples (détail) - Eugène Delacroix 1830

La liberté guidant les peuples (détail) – Eugène Delacroix 1830

Inspirées (ou pas) par leur ancêtre Française, les FEMEN modernes ont relevé le même défi, celui d’incarner la liberté guidant le peuple Ukrainien ? Ne sont-ce pas elles qui, dès le début ont ébranlé dans son fondement le gouvernement d’Ukraine jusqu’à sa débandade ? Elles ont même réussi à faire craquer le « Tsar » de toutes les Russies Vlad-Émir Poutine.

Poutine et les FEMEN en Allemagne. - Guetty

Poutine et les FEMEN en Allemagne. – Guetty

Alors Mesdames et Messieurs nos gouvernants, réfléchissez bien avant de toucher même en pensée aux FEMEN, car tout ce que vous aurez envie de leur faire ou leur ferez sera dorénavant considéré comme une atteinte à la LIBERTÉ guidant les peuples.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Promesse médicale.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s