Greenwolf, le loup écologique

Les États-Unis viennent de constater ce que les Canadiens ont compris depuis plus de 60 ans et les Amérindiens depuis toujours : Le loup est absolument essentiel à l’équilibre de la biodiversité. Quand les blancs sont arrivés avec leurs préjugés contre le loup, ils ont failli exterminer cette magnifique espèce. Dans les années 60 du XXe siècle, le gouvernement du Canada avait reconnu son erreur. Non seulement il a arrêté le carnage de cette espèce en voie de disparition mais il l’a réintroduite en important des loups de Sibérie. Les grands troupeaux de caribous se sont alors stabilisés et les grandes épidémies en ont pratiquement disparu. Voici qu’une étude Américaine vient non seulement de confirmer les bienfaits de la réintroduction du loup en milieu sauvage mais de démontrer comment sa simple présence a permis de reconstruire ce que l’homme blanc avait détruit. T-Bear vous invite à visionner cette magnifique vidéo à élargir sur grand écran  : comment les loups changent les rivières

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Le trio Maclibéral est passé dû.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans La planète, la vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s