Slurp ! Miam miam : les cretons

Pour répondre à la demande générale d’une seule personne, T-Bear change de jour cette rubrique en la déplaçant du Dimanche au samedi pour permettre à ceusses qui veulent de préparer la veille pour le lendemain. Après tout que T-Bear vous ait bien écoeurés hier en montrant comment la modernité vous assassine dans votre assiette, il va continuer à vous parler de bouffe, mais de bonne. Peu importe que ce soit un tantinet riche et nourrissant, c’est de la saine nourriture et une fête pour les papilles à condition que vous la prépariez vous-même. Et c’est facile tout en ne demandant pas des heures de cuisson. Les cretons ont fait partie de l’ordinaire des Québécois depuis le début de la colonisation française ou plutôt depuis l’implantation du cochon en Amérique du Nord où il était inconnu jusque là, du moins sous ces latitudes. Le creton est en fait un dérivé des rillettes de porc mais en beaucoup plus simple. Elle fait partie intégrante des copieux déjeunés servis dans les restaurants traditionnels ainsi que dans les repas de Noël ou des cabanes à sucre. On en trouve dans tous les supermarchés du Québec, mais après ce que nous avons vu hier, s’abstenir. Donc voici la recette.

les cretons

les cretons

Les cretons

Ingrédients :

  • 1kg de porc haché mi-maigre (ou 2-3 lbs)
  • 2-3 tranches de pain de mie (utilisez vos croûtes!) émiettées
  • 2t de lait
  • 2 gros oignons hachés
  • 1-2 gousses d’ail hachées
  • 1c.thé de poudre d’ail
  • 1c.thé de poudre d’oignon
  • 1c.thé de sel
  • 1c.thé de poivre
  • 1c.café de all spice / 5 épices
  • 1c.soupe d’huile pour cuisson

T-Bear ajoute quelques lamelles de bacon haché au porc. Naturellement il fait hacher son porc devant lui par son boucher unique et préféré.

Préparation :

Faites revenir les oignons et l’ail haché dans un faitout. Une fois dorés, ajoutez le porc, le pain, le lait et les épices et bien touiller. Laissez mijoter à feu très douxen remuant souvent pour ne pas attacher pendant plus d’une heure , jusqu’à ce que les liquides soient pratiquement évaporés et la consistance moelleuse. Certain(e)s passent le mélange au robot pour le rendre crémeux, mais T-Bear préfère son côté grumeleux traditionnel.

Versez le mélange chaud dans des moules ou des ramequins. Une fois bien refroidis, mettez-les au réfrigérateur ou au congélateur. Et ouala, c’est aussi simple que ça. Amis Français vous pourrez snober vos amis avec cette recette bien québécoise.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Le combat des chefs. 

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans SLURP ! MIAMIAM. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s