L’hôtellerie des glaces

Bien qu’on se soit fait enterrer sous la neige, deux événements témoignent que c’est bien l’hiver qu’on se prépare à inhumer. 

vestibule à l'une des entrées de l'hôtel de glace de Québec en 2014

vestibule à l’une des entrées de l’hôtel de glace de Québec en 2014

D’abord en fin de semaine à Québec l’Hôtel des glaces a fermé ses portes en attente de sa fonte totale. Comment ça ? Vous ne connaissez pas l’Hôtel des glaces de Québec ?

couloir de sortie de l'hôtel de glace

couloir de sortie de l’hôtel de glace

C’est un chef d’oeuvre architectural de neige et de glace que la ville de Québec construit chaque année pendant l’hiver sur l’emplacement de l’ancien zoo. Un monument à l’éphémère et à la beauté, une cathédrale à la vie quoi.

une des chambres de l'h^tel où vous auriez pu dormi bien au frette en 2014

une des chambres de l’hôtel où vous auriez pu dormir bien au frette en 2014

C’est une véritable hôtellerie où on peut y dormir sur des lits de glace dans des sacs de couchages polaires. Toute une expérience que 5000 hébergés ont partagé cette année. Plus de 100 ooo visiteurs ont été recensés entre le 3 janvier et le 23 mars 2014.

Au bar, on vous servait l'antigel nécessaire pour vous réchauffer l'intérieur

Au bar, on vous servait l’antigel nécessaire pour vous réchauffer l’intérieur dans des verres… en glace naturellement

Car en plus des chambres glacées, des bars et restaurants comme dans une véritables auberge, des sculpteurs sur glace ont décoré murs et salles de merveilles que le soleil va faire disparaître à jamais.

l'une des salles de restaurants de l'hôtel de glace 2014

l’une des salles de restaurants de l’hôtel de glace 2014

Et tout va recommencer sur un autre thème dès le durcissement des froidures en 2015. Voici une vidéo qui vous mettra peut-être la glace à la bouche pour tenter l’expérience l’année prochaine : hôtel de glace de Québec.

Le deuxième signe incontestable de l’arrivée du printemps est cette signature bien claire que les mouettes à leur retour saisonnier ont laissé comme carte d’anniversaire sur la voiture à T-Bear.

La carte d'anniversaire d'une mouette sur la voiture à T-Bear

La carte d’anniversaire d’une mouette sur la voiture à T-Bear

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Couillard : un strip-tease annoncé ? 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans Québec, mes amours. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s