Émotions

« Je pense donc je suis » écrivait Descartes. Pour T-bear, ce sont les émotions et les pensées qui sont le principe même de la vie. Vivre, c’est émaner dans une intelligence émotive, transcender SA matière pour n’être pendant un court instant que vibration de l’esprit. Comme la particule se transpose en onde dans certaines circonstances. Tout ce que se propose de vous montrer T-bear va provoquer en vous des réactions émotives, des larmes de compassion au  grand bonheur. Douleur. T-Bear n’a pu empêcher l’eau de ses yeux de couler en ressentant la souffrance de ce chien pleurant sur la tombe de son maître.  

Joie. Voici les retrouvailles d’une vieille dame qui vient de tout perdre dans une tornade en Oklahoma sauf sa vie… et son chien qu’elle retrouve pendant l’entrevue alors qu’elle le croyait mort.

Enfin, regardez le bonheur faire danser petits et grands quand ces artistes descendus dans la rue leur offre l’hymne à la joie composée du coeur et de l’esprit d’un compositeur sourd : Beethoven.

Pas belle la vie ?

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Les véritables causes de l’abstention. 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s