Slurp ! Miam miam : poulet tandoori

Il y a quelques jours, par dérision, T-Bear comparait son bras à une cuisse de poulet tandoori et ça lui a donné l’idée de s’en préparer. C’est tellement facile et tellement bon que T-Bear a décidé de vous en donner la recette simple (parce qu’on en a fait maintenant de vachement compliquées pour rien) au cas où vous ne la connaîtriez pas. Comme ça arrive bien souvent le plat a donné son nom au met, comme le tajine au Maghreb  ou la tourtière au Québec. En fait le tandoor est un four cylindrique d’argile fermé d’un couvercle, construit en plein en plein air généralement dans une cour. Il est l’équivalent du taboun au Maghreb. Si vous êtes bien riche et que vous voulez snober, vous en trouverez à vendre sur le Web et il y en a même d’électriques ou au gaz ?!!?

fabrication artisanale d'un tadoor

fabrication artisanale d’un tandoor

Dans les supermarchés on vous vent en sachet les épices dites tandoori qui vous mettent en feu la bouche sans même la parfumer. Habituellement T-Bear fait son propre massala de curry ou cari en broyant au  mortier des graines de coriandre, de cumin, de cardamome, de fenugrec, un morceau  d’écorce de Cannelle (ou en poudre) et 2 ou 3 feuilles sèches de curry que l’on trouve à Montréal dans les épiceries indiennes ou pakistanaises ou dans des épiceries antillaises ou asiatiques en France sous le nom de kaloupilé ou caloupilé ou murraya koenigili suivant les régions. Si vous n’en trouvez pas, broyez des graines d’anis avec des feuilles sèches de laurier. 

feuilles fraiches de curry, cari, kalopulé

feuilles fraîches de curry, cari, kaloupilé ou murraya

T-Bear mélange le tout avec de la poudre de curcuma et de la poudre de Cayenne ou de Chili. T-bear ne vous donne aucune proportion car c’est une affaire de goût et non de mathématiques. Le plus simple évidemment est d’acheter votre curry au supermarché du coin qui n’est qu’un massala (mélange) souvent trop piquant sans l’ombre d’une feuille de curry ou de kaloupilé. Après bien des tâtonnements, T-Bear a trouvé pas si tant pire le curry de Madras. Aucun problème pour dénicher les autres ingrédients. Suite à ce préambule, voici donc la recette.

aspect du poulet avant cuisson

aspect du poulet avant cuisson

Poulet tandoori

ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 blancs (poitrines désossées) ou 4 cuisses de poulet sans la peau
  • 45 ml (3 c. à soupe) de cari (curry) en poudre de préférence moyennement piquant
  • 500 ml (2 tasses) de yogourt nature
  • 3 gousses d’ail pilées en purée dans du sel

Préparation :

Scarifiez (incisez superficiellement) en croisillons le poulet.

Dans un bol, mélangez le yogourt, le cari et la purée d’ail. Ajoutez-y le poulet en le massant bien avec la marinade, couvrir et laissez mariner pendant environ 12h au réfrigérateur. 

Cuire sur une plaque au four à 190°C (375F) de 45 à 55 minutes. Excellent aussi au BBQ à intensité moyenne. Meilleure encore sur braise à condition de jouer avec les grilles pour ne pas carboniser. Si vous vous fabriquez ou achetez un tandoor, voici comment cuire votre poulet. Enfilez vos morceaux de poulet sur une longue broche dont une extrémité reposera au fond du four et l’autre sera appuyée près de l’ouverture du four. En cours de cuisson, inversez plusieurs fois les broches. La viande cuit ainsi au dessus de la braise. 

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Pourquoi les femmes vivent-elles plus longtemps que les hommes ?

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans SLURP ! MIAMIAM. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s