Slurp ! Miam miam : boules de Jésus à Pâques

Et oui, dimanche ce sera le gros repas pour célébrer Pâques, du moins dans les familles Chrétiennes. Par miracle les Pâques catholiques, protestantes et orthodoxes tombent le même jour cette année. T-Bear espère que ce prodige éclairera d’une même lumière de paix les dirigeants Russes, Européens et Américains, mais il garde au fond de lui comme une hombre de scepticisme. Tandis que la Pâque juive s’est fêtée le mardi 15 avril. gougoune québécoiseDans un printemps douteux entre piscine (chauffée) et patinoire, en ce 20 avril T-Bear est invité à partager un brunch avec la famille de Ste-Sara. Habituellement il prépare une mouna et quelques autres mets ou friandises d’origine pieds-noirs (Français nés en Algérie et non les Amérindiens des Prairies, tous deux malheureusement classés humains en voie de disparition). T-Bear vous a donné ces recettes dans son blog du 24 mars 2013 « Pâques pied noir » et celle de la mouna dans celui du 9 avril 2012.

mounas traditionnelles

mounas traditionnelles

Pâques est avant tout la fête du chocolat sous toutes ses formes, oeuf  ou lapin. Si vous êtes tannés des chocolats industriels, voici une recette pigée dans un vieux livre de cuisine Québécois de la soeur Marie-Calice de l’enfant Jésus, un peu corrigée par ce mécréant mais gourmand de T-Bear. La très sainte non canonisée bonne soeur les avaient nommées « boules bonheur de Pâques » tout simplement. Miracle de la simplicité, rien qu’en dégustant ces boules, on dirait la Sainte Vierge en culotte de velours qui vous descend le gosier.

ce qui ressemble le plus à des boules bonheur

ce qui ressemble le plus à des boules bonheur

Boules bonheur de Pâques

ingrédients pour 14 boules (comprenant les apôtres) :

  • 250 ml (1 tasse) d’amande concassée
  • 125 ml + 80 ml pour la garniture (1/2 tasse + 2/3 tasse) de graines de césame
  • 250 ml de beurre d’érable (ou de miel baratté pour les Français)
  • 45 ml (1 c. à soupe pleine) de beurre doux
  • 125 ml de cacao noir
  • 1 ml (1/4 c. à thé) de cannelle moulue ou à vôtre goût.

Préparation :

Faites rôtir sur une plaque les amandes et toutes les graines de césame dans un four  à 190°C pendant environ 12 mn, laissez les refroidir et broyez-les en semoule. Faites ramollir au microonde le beurre d’érable et le beurre doux. mélangez dans un bol tous les ingrédients (en réservant les 80 ml de graine de césame pour la garniture) ainsi préparés pour en faire une pâte homogène plastique mais un peu résistante. Formez dans la pomme de votre main chaque boule avec une généreuse cuillère à soupe du mélange et roulez la dans les 80 ml de graines de césame rôties réservées. Les boules bonheur peuvent se conserver facilement quelques jours à la température de la pièce ce qui leur garde leur onctuosité, ou au réfrigérateur (les sortir au moins 1 h avant) ou au congélateur.

C’est aujourd’hui l’anniversaire de Madeleine Gagnon, épouse de Jacques Cardin, amie de T-Bear depuis 43 ans.

Jacques et Madeleine

Jacques et Madeleine

BON ANNIVERSAIRE MADO !!!

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Même la mort ne fauche pas la justice.    

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans SLURP ! MIAMIAM. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s