Quand instruction et sagacité se font concurrence

C’est lundi avec le retour au travail et à l’école. Même si il est un joyeux retraité pour qui les jours de la semaine ne contribuent plus à modeler son humeur, il compatit avec les prisonniers de boulot et les écoliers. Justement ceux-ci vont donner l’occasion à T-Bear de dérider un tantinet ceux qui gagnent leur pain à la sueur de leur font. Voici des répliques fort judicieuses d’élèves du primaire qui prouvent qu’on peut être en même temps cancre et sagace. Ces questions et réponses à un examen ont été envoyées à T-Bear par Christine, sa belle-fille de Floride.

examen

1. Dans la phrase  »Le voleur a volé les pommes », où est le sujet ?
– En prison.
 
2. Le futur du verbe  »je baille » est… ?
    – je dors. 
3. Que veut dire l’eau  »potable’‘ ?
– C’est celle que l’on peut mettre dans un pot.
 
4. Qu’est-ce qu’un oiseau migrateur ?
– C’est celui qui ne peut se gratter que la moitié du dos.
 
5. Que faire la nuit pour éviter les moustiques ?
– Il faut dormir avec un mousquetaire.
 
6. À quoi sert la peau de la vache ?
– Elle sert à garder la vache ensemble.

7. Pourquoi le chat a-t-il quatre pattes ?
Les 2 devant servent à courir, les 2 derrière à freiner. 
8. Quand dit-on  »chevaux » ?
        – Quand il y a plusieurs chevals 
9. Qui a été le premier colon en Amérique ?
– Christophe.
 
10. Complétez la phrase suivante : « La nuit, le renard… »
….s’approcha à pas de loup.
 
11. Pourquoi les requins vivent-ils dans l’eau salée ?
– Parce que dans l’eau poivrée, ils tousseraient tout le temps.
 
12. L’institutrice demande : Quand je dis «je suis belle», quel temps est-ce ?
– Le passé, madame.

BONNE SEMAINE À TOUTES ET À TOUS.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : La canonisation.

 

 

 

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans C'EST AINSI QUE LES HUMAINS VIVENT. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Quand instruction et sagacité se font concurrence

  1. Bonjour T-Bear,
    Comment définis-tu la sagacité ?
    Jean-Louis

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s