Le rire est-il le propre de l’homme ?

C’est Rabelais qui l’a écrit il y a presque 500 ans. À son époque, à part peut être la rencontre avec des malheureux et tristes singes de foires, il ne pouvait savoir que l’homme descendait du singe comme l’a supposé Darwin 300 ans plus tard et que donc les primates rient aussi tel que nous le montre sur cette vidéo ce bébé singe que l’on chatouille.

T-Bear en ses jeunes années avait entendu en Algérie des macaques réfugiés dans un arbre rire à gorge déployée pour se moquer de la personne qu’ils venaient de voler. 

macaque (ou mago) en train de rire en Kabylie.

macaque (ou magot) en train de rire en Kabylie.

Il semblerait d’après les études que le rire réflexe provoqué par une situation comique inattendue ait été enregistré chiantifiquement chez le rat. Les familiers de nos écureuils gris nord-américains peuvent aussi les entendre se gondoler avec des hoquets stridents après avoir joué un tour pendable à un de leurs copains ou à une outarde. Ce serait peut-être la diversité des sons produits par le rire humain qui nous démarquerait des autres espèces. Écoutez donc ces fou-rires dans cette vidéo.

T-Bear espère vous avoir assez dilaté la rate pour vous mettre de bonne humeur pour toute la journée. 

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Hue Kraine.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s