La jôsette : le vaisseau d’or

Le vaisseau d'or... modèle très réduit - T-Bear

Le sous-marin le vaisseau d’or… modèle très réduit à l’attaque d’un canard – T-Bear

Le vaisseau d’or

Ce fut un grand Vaisseau taillé dans l’or massif:
Ses mâts touchaient l’azur, sur des mers inconnues;
La Cyprine d’amour, cheveux épars, chairs nues,
S’étalait à sa proue, au soleil excessif. 

Mais il vint une nuit frapper le grand écueil
Dans l’Océan trompeur où chantait la Sirène,
Et le naufrage horrible inclina sa carène
Aux profondeurs du Gouffre, immuable cercueil. 

Ce fut un Vaisseau d’Or, dont les flancs diaphanes
Révélaient des trésors que les marins profanes,
Dégoût, Haine et Névrose, entre eux ont disputés. 

Que reste-t-il de lui dans la tempête brève?
Qu’est devenu mon coeur, navire déserté?
Hélas! Il a sombré dans l’abîme du Rêve!

Émile Nelligan 1899

Dans sa dernière Jôsette, T-Bear a brièvement ébauché l’histoire de ce vaisseau d’or, un sous-marin japonais dont Gilles Corriveau a construit la maquette pendant l’hiver.

Gilles Corriveau et son oeuvre - T-Bear

Gilles Corriveau et son oeuvre – T-Bear

Voici ce que T-Bear a trouvé dans les archives de ce submersible submergé à 5000 m de fond, bien localisé mais dont l’épave est interdite d’investigation car outre de l’or, d’où son surnom, et un chargement d’uranium 235, il contiendrait un secret fondamental que se réserverait le gouvernement Américain qui s’est approprié l’épave. Il est intéressant de noter que c’est le débarquement de Normandie du 6 juin 1944 qu’on fête actuellement qui l’a détourné du port de Lorient en France, sa destination première, pour la destinée que vous allez suivre dans l’article suivant.

Le vaisseau d'or ressuscité avec son sous-marin de poche kamikaze sur le pont - T-Bear

Le vaisseau d’or ressuscité avec son sous-marin de poche kamikaze sur le pont – T-Bear

« Le 24 juin 1944, un sous-marin japonais, l’I-52, repéré par l’un des 14 Avengers du VC-69 du petit porte-avions USS Bogue est coulé à l’aide de mines de fond et de torpilles… repéré à 1200 miles à l’ouest des îles du Cap Vert, il s’échappe et sombre par 5 000 mètres de profondeur…. Seule une tache d’huile indique le désastreLe petit porte-avion était parti de… Casablanca.

mise à l'eau T-Bear

mise à l’eau T-Bear

Le sous-marin qu’il poursuivait était énorme, faisait 108 mètres de long, déplaçait 2 564 tonnes et pouvait faire 39 000 km sans ravitailler, c’est un de ces sous-marins cargos dont se servait le Japon pour se ravitailler en appareils de pointe achetés aux allemands ou en produits dont il manquait, comme le caoutchouc ou des métaux rares, ou même de l’étain (il y en avait 160 tonnes à bord !). Il pouvait en effet emporter 300 tonnes !

En pleine action -T-Bear

En pleine action -T-Bear

Le sous-marin a fait un drôle de périple : il est passé par Singapour, pour charger du caoutchouc, de l’opium et de la quinine, et devait se rendre comme convenu en Allemagne, mais le débarquement allié a saboté sa mission initiale : après avoir rencontré au large des Açores un U-Boot allemand, l’U-530, commandé par le capitaine Kurt Lange, chargé un radar Naxos FuMB 7 et une machine Enigma, il file vers Trinidad et non plus… Lorient, ou il était attendu.

Parti pour Lorient, il se retrouve dans le lac de Genève de Terrebonne - T-Bear

Parti pour Lorient, il se retrouve dans le lac de Genève de Terrebonne – T-Bear

A Lorient où l’attendait l’assistant de l’attaché naval japonais en Suisse, Yoshikazu Fujimura, avec une cargaison comprenant un moteur Jumo (un réacteur allemand de Me 262), deux torpilles acoustiques « Zaukönig » T-11 et 800 kilos d’uranium 235 pour réacteur nucléaire… Qu’avait tenté de faire le sous-marin en partant vers… les Barbades et les Etats-Unis, c’est là tout son mystère… qu’emportait donc encore le sous marin… en dehors de deux tonnes de barres d’or ? » (article de l’Agora vox du 7 juin 2014 sous le titre La libération (48) le sous-marin en or ou celui de la paix ? »

malgré l'embargo sur le navire par les USA, renflouage réussi au Québec du vaisseau d'or - T-Bear

malgré l’embargo sur le navire par les USA, renflouage réussi au Québec du vaisseau d’or – T-Bear

T-Bear présente ses condoléances à Roger, un des bateliers de la vodka, qui a perdu sa femme atteinte d’un cancer dans la nuit du 6 au 7 juin. De tout coeur avec lui.

Roger seul avec sa galère. Bon courage et de tout coeur avec vous - T-Bear

Roger seul avec sa galère. Bon courage et de tout coeur avec vous – T-Bear

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Day Deuil, c’est la faute à Harper

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans LA JÔSETTE DE L'ÎLE-DES-MOULINS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s