L’île des matins calmes

Photo T-Bear

Photo T-Bear

En ces derniers jours scolaires avant l’été, des personnages costumés instruisent les élèves des écoles primaires. Visite guidée pour leur conter l’histoire de l’Île-des-Moulins de la seigneurie de Terrebonne au temps de leurs ancêtres sans iphone ni wii. 

Les dames du temps jadis - T-Bear

Les dames du temps jadis – T-Bear

Trop tôt encore pour les accueillir, ces deux dames du temps jadis attendent le chaland tout en devisant sagement. 

sous la casquette parisienne - T-Bear

sous la casquette parisienne – T-Bear

Trop jeune encore, un enfant rêvasse sous sa casquette Parisienne.

Zen - T-Bear

Zen – T-Bear

L’heure se prête à la méditation, autant pour cet homme solitaire sur son banc

T-Bear

Conférence au sommet – T-Bear

que pour ces mouettes en dialogue avec les oies.

vachement tranquilles- T-Bear

vachement tranquilles- T-Bear

Quand aux outardes, elles paissent vachement tranquilles en groupe ou en couple.

La vie de couple - T-Bear

La vie de couple – T-Bear

Toutes ces vies qui respirent le calme d’un matin avec leurs cogitations animales ou humaines… mais où s’envolent donc toutes ces pensées ?

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Quand sonne la retraite. 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans LA JÔSETTE DE L'ÎLE-DES-MOULINS, Les flâneries d'un réveur bien léché. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s