Biscuit Assorti sans des tours

Pendant que je sommeillais tranquillement alors que mes humains « bovinaient » un programme à travers la fenêtre magique en ruminant leur popcorn, des aboiements m’ont réveillé. À la fenêtre magique, il y avait un homme qui aboyait, pas si mal d’ailleurs.

Mais comme il ne comprenait pas ce qu’il disait, ça n’avait ni queue ni tête et ma parenté réagissait en conséquence. Les humains y compris les miens se tordaient dans cette cascade de son qui leur sert d’expression de queue et qu’ils appellent le rire. Évidemment ils ne comprenaient pas que si les chiens répondaient en riant de la queue c’est qu’ils se moquaient des sottises que disait l’humain. Et comment réagiraient les humains si nous autres leur disions n’importe quoi dans leur langue ? Ça serait aussi rigolo que ce Français qui essaie de draguer aux États-Unis.

Croyant que le spectacle était fini, j’allais me rendormir quand j’ai vu un type abuser de mes frères et soeurs en faisant disparaître de la nourriture

Là aussi mes humains ont bien ri de nous autres. Mais ça m’a rappelé un spectacle où c’étaient les humains qui faisaient de drôles de faces, regardez bien ça.

Demain, c’est la St-Jean et tout va être pavoisé en bleu et en blanc. J’aimerai bien ça être de la fête et regarder le feu d’artifice, mais tout se passe à l’Île-des-Moulins et c’est interdit  aux chiens.

C'est bien marqué : (pas de chien en laisse) donc pas de problème pour les autres - T-Bear

C’est bien précisé : (pas de chien en laisse). Donc pas de problème pour les autres – T-Bear

Du moins ceux qui sont attachés comme le précise l’affiche « (Pas de chien en laisse) ». J’ai essayé de faire comprendre à mes humains qu’ils n’avaient qu’à m’emmener sans laisse puisque c’est là qu’est le problème, mais ils n’ont pas l’air de comprendre les subtilités de leur propre langue. Ils vont me « laisser » tout seul à la maison. Bon, je sais que c’est temporaire, mais il pourrait leur arriver n’importe quoi en mon absence… c’est si fragile un humain hors de la surveillance de son chien !!! abandon-danimauxHeureusement qu’ils ne sont pas comme ces criminels qui abandonnent leur chien en laisse attachée à un poteau sur le bord de la route. Comme tous les chiens, je garde quand-même au fond de moi cette crainte ancestrale quand l’été arrive et que je les vois préparer des valises et encore plus quand ils déménagent… On ne sait jamais.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : trop de propreté peut nuire. 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans Biscuit assorti. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s