Hommage à Félix Leclerc.

Bien sûr cette année 2014 est consacrée au centenaire du génocide de la 1ère guerre mondiale, c’est dans tous les médias. Mais au Québec nous commémorons aussi celui d’un des plus grands poètes, compositeur, interprète de la chanson française, le Québécois Félix Leclerc. Pour célébrer ce centenaire les autorités ont transformé en musée sa maison de Vaudreuil, à l’ouest de Montréal.

La maison de Félix à Vaudreuil transformée en musée

La maison de Félix à Vaudreuil transformée en musée

T-Bear a un souvenir très particulier de Félix Leclerc. En 1947 Le chanteur « Canadien » connaissait un succès fulgurant et sans précédant dans une France qui se relevait péniblement de la guerre.

Félix pendant sa carrière en France

Félix pendant sa carrière en France

T-Bear, lui, à 7 ans restât couché pendant 3 mois, paralysé des deux jambes et l’on ne donnait à l’époque pas cher de sa vie. Ses parents avait installé à son chevet une « TSF » comme on disait encore à l’époque. Le petit malade n’aurait manqué pour rien au monde une émission radio qui s’appelait les 3 Baudets.

Félix et sa petite famille dans les années 50 du XXème siècle

Félix et sa petite famille dans les années 50 du XXème siècle

S’y produisait alors Félix qui lui fit tellement rêver du Canada (on ne parlait pas du Québec en ce temps là) qu’il y émigra pour son plus grand bonheur 22 ans plus tard et y fit souche. 

Félix en 1965 à son retour au Québec

Félix en 1965 à son retour au Québec

T-Bear trouve que la meilleure façon de fêter  sur son blog la St-Jean, fête nationale de son pays choisi et d’en remercier Félix est de faire revivre ce grand homme de notre histoire à travers ses chansons. La première que T-Bear a choisie de partager avec vous est un magnifique poème d’amour d’un amant déchiré : Ton visage.

Pour surmonter la larme de l’amoureux délaissé Félix fait renaître l’espoir dans l’éternel renouveau de l’hymne au printemps qui avait tant ému T-Bear en son enfance.

Grand patriote, il mit tout son coeur et son talent de poète dans la lutte pour l’indépendance de son pays, le Québec. Entre autres, T-Bear a choisi en premier le chant d’un patriote

et ensuite dans ce rêve de liberté qu’est l’an 1.

Malheureusement, le placide peuple Québécois trop longtemps colonisé n’a pas répondu à cet appel vibrant à travers les 2 référendum. Félix n’a pas survécu à la profonde déception du premier référendum de 1980. Il s’est éteint dans son Île-d’Orléans près de Québec le 8 août 1988, 6 jours après avoir fêté ses 74 ans.

Félix en concert pour le oui pendant la campagne de 1980 pour la souveraineté du Québec

Félix en concert pour le oui pendant la campagne de 1980 pour la souveraineté du Québec

Pour lui a mort était certes terrifiante à cause de son mystère, mais avant tout pleine d’espoir comme le dit le final de cette magnifique chanson tout pleine de la philosophie d’une vie si bien accomplie : la vie, l’amour, la mort.

BONNE FÊTE NATIONALE DE LA ST-JEAN !!!

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Bonnes fêtes de la St-Jean.  

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans Musique et paroles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Hommage à Félix Leclerc.

  1. merci TBear pour ce post ! j’aime beaucoup ce grand chanteur. Quand je suis allée au Québec, mes amis m’ont emmenée faire le tour de l’Ile d’Orléans écoutant un cd de Félix Leclerc : un magnifique moment.
    Merci pour tous vos posts qui me font passer de bons moments.

    J'aime

    • tbearbourges dit :

      Merci à vous de lire mes élucubrations. Félix pour moi est un géant. Écrivain, poète et compositeur, la chaleur de sa voix dans sa simplicité va toujours rechercher tout au fond de nous l’émotion… comme la voix de Piaf.

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s