Fête par anticipation, les photos

Tout d’abord, un article du Journal de Montréal et de Canoë actualité confirment qu’à l’Île-des-Moulins se seraient bien rassemblés 514 personnes déguisées en nain de jardin. Mais il faudra attendre l’homologation officielle de Guinness pour que ce record devienne officiel.

Et maintenant, que la fête commence !!!

En ce dimanche 6 juillet, il a fait un temps splendide malgré de fortes bourrasques de vent provoquées par la tempête tropicale Arthur qui a ravagé la côte Atlantique à 800 km de là.

10 ans, Charlotte, une jeune fille à la mode -T-Bear

10 ans, Charlotte, une jeune fille à la mode -T-Bear

Avec son frère, ses cousins, les shtroumfs, et ses ami(e)s, ils étaient une douzaine d’enfants à fêter par anticipation l’anniversaire de Charlotte avant que tout ce beau monde ne s’éparpille avec leurs parents pour les vacances du mois de juillet.

Charlotte et sa meilleure amie pour la vie - T-Bear

Charlotte et sa meilleure amie pour la vie – T-Bear

Et de l’action il y en avait dans le jardin de Sara la maman. Comme le papa finit son stage en Chine, c’est Sara qui a pris les gamins en main avec la collaboration de T-Bear et les interventions de sa grosse voix pour arrêter net une sottise en train de se préparer. Olivier, le papa de 2 shtroumfs, a assumé quant à lui une chasse au trésor menée tambour battant.

En attendant l'ouverture des activités, les garçons font les zouaves pour épater les filles - T-Bear

En attendant l’ouverture des activités, les garçons font les zouaves pour épater les filles – T-Bear

À part de légers dérapages normaux à ces âges là, tout s’est passé jusqu’au bout dans la joie et la bonne humeur.

Le parcours du combattant sous l'oeil vigilant de Sara - T-Bear

Le parcours du combattant sous l’oeil vigilant de Sara – T-Bear

En premier, il y a eu le parcours du combattant avec aucune perte à déplorer.

Concours équestre sous le commandement de Sara - T-Bear

Concours équestre sous le commandement de Sara – T-Bear

photo T-Bear

photo T-Bear

Ensuite s’est déroulé un concours équestre pendant lequel le ou la cavalier(e) ayant pincé dans sa mâchoire un verre de plastique rempli d’eau qu’ils devaient verser dans un récipient à l’autre extrémité sans en avoir renversé une goutte en chemin.

sans "péter la baloune" - T-Bear

sans « péter la baloune » – T-Bear

Puis, au risque de s’éclabousser en « pétant la baloune », des partenaires en duo devaient coincer des ballons remplis d’eau entre leurs dos ou leurs ventre et compléter un parcours sans tomber ni laisser échapper le ballon.

La course en sac déchaîne les émotions - T-Bear

La course en sac déchaîne les émotions des équipes – T-Bear

Bien entendu la course relais en sac a eu beaucoup de succès,

Les finalistes de la course entravée

Les finalistes de la course entravée

La joie bruyante des vainqueurs - T-Bear

La joie bruyante des vainqueurs – T-Bear

mais peut-être pas autant que la course entravée.

Le lancer de précision de la babale - T-Bear

Le lancer de précision de la babale – T-Bear

Enfin un jeu d’adresse de lancer de bal suivi de la chasse au trésor vinrent clôturer la partie activités organisées ponctuée de pauses piscine. Les agapes familiales furent alimentées par le BBQ et les conversations des grands par les départs en vacances,

avachis sur le fond de la trampoline à se raconter des peurs - T-Bear

avachis sur le fond de la trampoline à se raconter des peurs – T-Bear

alors que les enfants vite rassasiés et quelque peu fourbus se racontaient des peurs avachis sur le fond de la trampoline. 

Des cadeaux, encore des cadeaux, toujours des cadeaux - T-Bear

Des cadeaux, encore des cadeaux, toujours des cadeaux – T-Bear

Puis est venu le temps de la remise des cadeaux à Charlotte qui comptera le 16 juillet sa première décennie de vie.

il y a 10 ans, T-Bear grand-papa pour la 1ère fois avec sa Charlotte naissante

il y a 10 ans, T-Bear grand-papa pour la 1ère fois avec sa Charlotte naissante

Que le temps passe vite ! T-Bear se rappelle avec émotion le moment où il a tenu sa petite Charlotte naissante dans ses bras, son premier petit-enfant.

Une adolescente avec de belles lunettes miroir - T-Bear

Une adolescente avec de belles lunettes miroir – T-Bear

Et la voici devenue presque une adolescente, avec sa casquette et ses lunettes de soleil

Dans lesquelles se reflètent Grand-Papa T-Bear en train de la photographier - T-Bear

Dans lesquelles se reflètent Grand-Papa T-Bear en train de la photographier – T-Bear

dans lesquels se reflètent ses grand-parents.

Arthur, arrête d'éteindre le gâteau -T-Bear

Arthur, arrête d’éteindre le gâteau -T-Bear

Et puis arriva de peine et de misère le traditionnel gâteau avec les 10 chandelles que ce coquin d’Arthur n’arrêtait pas d’éteindre de son puissant souffle

C'est à Charlotte de le faire

C’est à Charlotte de le faire

et qu’il a fallu rallumer plusieurs fois pour que Charlotte réussisse à les souffler sans son aide.

Dernière photo des cousins et amis avant la dispersion des vacances - T-Bear

Dernière photo des cousins et amis avant la dispersion des vacances – T-Bear

Enfin tout le monde s’est souhaité bonne route avec des retrouvailles dans 3 semaines.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : L’alternance politique. 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans La famille à T-Bear, T-BEAR ET LES SIENS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Fête par anticipation, les photos

  1. Et ce fut une belle fête que les enfants se rappelleront et les organisateurs itou.
    Bonne future journée.

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    Et oui, ce n’est pas tous les jours qu’on a 10 ans Heureusement avec les photos quelques une pourront résister aux aléas de la vie et des déménagements pour rappeler à Charlotte comment elle était à ce moment là.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s