Ils sont là.

Luc, le cousin de France, manifestant sa joie d'être au Québec - T-Bear

Luc, le cousin de France, manifestant sa joie d’être au Québec – T-Bear

Ils sont là depuis mercredi matin 16 juillet, les bagages pleins de bonnes bouteilles de St-Émilion et dans la bonne humeur malgré le décalage horreur.

cousins cousines. De gauche à droite Rohan, Charlotte Manon et Luc s'apprêtant à visiter les "judo" - T-Bear

cousins cousines. De gauche à droite Rohan, Charlotte Manon et Luc s’apprêtant à visiter les « judo » – T-Bear

Cousines et cousins se sont retrouvés avec joie, surtout les 2 jeunes filles que sont devenues Charlotte (10 ans) et Manon (13 ans 1/2).

Charlotte en train de parsemer de fleurs la chevelure de Manon pendant l'entraînement de Rohan - T-Bear

Charlotte en train de parsemer de fleurs la chevelure de Manon pendant l’entraînement de Rohan – T-Bear

Quand aux cousins, la dernière fois qu’ils s’étaient vus il y a 5 ans en France, Rohan n’avait que 19 mois… mais l’amour du « foot » les a vite réunis.

le beau résultat - T-Bear

le beau résultat – T-Bear

D’ailleurs toute la famille a pu constater les exploits de Rohan dans ce sport à son entraînement le soir même et au match inter-équipe où Rohan a marqué les 4 buts de son équipe à lui tout seul.

Pendant que les 2 cousines Sara et Caroline encouragent Rohan - T-Bear

Pendant que les 2 cousines Sara et Caroline encouragent Rohan – T-Bear

Évidemment le diapason des accents a projeté quelques fausses notes entre Français et Québécois et provoqué bien des rires. Surtout de la part de Andrew accompagné comme son ombre par son propre accent britannique. Il a cru que T-Bear voulait l’entraîner au judo alors que T-Bear voulait seulement les emmener aux « jeux d’eau » par exemple.

Andrew, Rohan et Charlotte au bord des "judo" - T-Bear

Andrew, Rohan et Charlotte au bord des « judo » – T-Bear

Il a acheté un chandail des Maple Leafs de Toronto sans savoir que c’était l’équipe traditionnellement antagoniste de nos Canadiens de Montréal, mais, l’ayant appris il a très sérieusement porté un toast à nos Habs.

Andrew et son chandail, traître sans le savoir - T-Bear

Andrew et son chandail, traître sans le savoir – T-Bear

Choc des cultures, nos français ont vu avec stupéfaction leur cousin Frédéric faire bouillir pour les dégraisser les saucisses avant de les faire griller au BBQ. Et nos oenologues Français sont tombés su l’c… sur le derrière quand ils ont vu la cousine Sara mettre le vin rouge au réfrigérateur. Mais ce vin bien frappé n’a pas refroidi la bonne humeur, tant s’en faut.

mère et fille regardant le long fleuve tranquille de la rivière des mille îles, l'un des bras du St-Laurent qui borde Terrebonne - T-Bear

mère et fille regardant le long fleuve tranquille de la rivière des milles îles, l’un des bras du St-Laurent qui borde Terrebonne – T-Bear

Et la visite se poursuit jusqu’au 29 de ce mois promettant bien du plaisir.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : les sangsues ont notre santé à coeur.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans La famille à T-Bear, T-BEAR ET LES SIENS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s