La jôsette : la voix du Congo

Samedi 2 août 2014, nous voici en plein milieu de l’été et il se fait sentir. Bien que la chaleur ne soit pas torride, l’humidité la fait monter de 27°C à 32° ressenti. « Un vrai temps d’Afrique » a dit à T-Bear Jean-Marie Ntsongo, notre marionnettiste originaire du Congo-Brazzaville. 

Jean-Marie et son public - T-Bear

Jean-Marie et son public – T-Bear

Au marché public de l’Île-des-Moulins, tout le monde connaît et aime Jean-Marie surtout quand il fait danser ses marionnettes aux rythmes de l’Afrique. Voici un petit filme de lui que T-Bear avait pris à la fermeture du marché à l’automne 2013.

Les petits adorent l’écouter raconter les contes de son pays. Mais bien peu savent qu’il est aussi poète et écrivain. Il a eu la gentillesse de faire lire de ses oeuvres à T-Bear et de lui permettre d’en publier sur son blog. T-Bear très flatté va partager avec vous deux de ses petits poèmes.

Intelligence 

L’intelligence est bien puissante
En diverses spécialités se sont séparés les savants
En exerçant chacun un métier différent,
Par exemple de la science naturelle
Des géologues étudient des minéraux
L’astronomie s’occupe du soleil…
D’autres l’histoire des peuples de la terre
Toutes choses s’étudient
C’est maintenant qu’il faut boire
C’est donc apprendre beaucoup de choses.

Jean-Marie Ntsongo

Indépendance

Que m’as-tu laissé ?
Ô jour, bonheur éphémère.
Touche tout le monde.
Vive l’indépendance !
Dans mon assiette du pain rassis
Ô jour, si nous étions égoïstes ?
Si nous ne pensions qu’à nous-même ?
Nous ne pourrions pas nous aider !
Hélas ! Ce souvenir m’oppresse.
Fais taire mes frères, ils sont médisants.
Pourtant gentils, les gens sont tombés sous les balles.

Jean-Marie Ntsongo

Pour t’accompagner Jean-Marie il manque la musique de l’Afrique, pas seulement ses instruments et les chants que reproduit ton magnétophone, mais l’air qui vibre et le vent qui va emportant paroles et idées. L’Afrique ça ne se raconte pas, ça se vit. 

Préparation du spectacle de l'OSM à l'Île-des-Moulins

Préparation du spectacle de l’OSM à l’Île-des-Moulins

Autre musique à l’Île-des-Moulins toujours, celle de l’OSM, l’Orchestre Symphonique de Montréal qui a attiré plus de 10 000 mélomanes. Et on prétend que la musique classique n’intéresse plus personne !!! Comme le vent, la musique est universelle et même les outardes l’ont appréciée…

Photo prise il y a 8 jours, la barrière infranchissable des rapide et Arthur n'a rien arangé depuis -T-Bears

Photo prise le 2 juillet, il y a 1 mois exactement – T-Bear

Vous souvenez-vous de cette famille de 4 oisons ?

2 août, 1 mois plus tard - photo T-Bear

2 août, 1 mois plus tard – photo T-Bear

Regardez-là défiler en file indienne devant la galère qui a levé les rames en signe de salut.

Thibault Guitel, Charline Blanchard sa compagne portant l'avenir en son sein - T-Bear

Thibault Guitel, Charline Blanchard sa compagne portant l’avenir en son sein. C’était le 12 juillet – T-Bear

La relève est là, même chez les humains du marché. La 3e génération de la fromagerie « la Suisse Normande » vient d’être assurée par la naissance d’un petit garçon tôt le samedi 2 août 2014, jour anniversaire il y a 100 ans de notre Félix Leclerc.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre aujourd’hui : Chassé-croisé sur les routes des vacances.

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans LA JÔSETTE DE L'ÎLE-DES-MOULINS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La jôsette : la voix du Congo

  1. Oh ! le fond du blog a changé, il est tout ensoleillé.
    De la beauté, de la sagesse dans les poèmes du marionnettiste africain manque la musique, mais bon … c’est déjà tout beau.
    Ils ont bien grandi vos amis, ils sont tout fiers. Quant au jeune couple de la fromagerie de la « Suisse Normande » toute les félicitations et plein de bonnes choses aux parents et au bébé de la part d’une Bas-Normande qui connaît bien la Suisse Normande!

    J'aime

  2. je passe un bon moment à lire vos posts. Je suis contente que mes ptits commentaires vous agréent.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s