Fragmentation.

Comme pour tout vieillard, des étincelles éphémères de son passé ressuscitent à chaque instant du cimetière de la mémoire à T-Bear. Mais ce ne sont que souvenirs fragmentaires souvent dépouillés de leur contexte originel, adaptés au besoin du moment et dont les circonstances actuelles de leur résurrection diluent la vérité.

adapter la réalité

adapter la réalité

Et c’est ainsi que s’enjolivent les réalités au cours du temps. Le temps lui-même n’est-il pas fragments d’instants qui s’alignent bout à bout pour tracer une illusoire ligne à notre perception ? Et à travers tout ça, que devient la réalité ? Quelque philosophe s’est posé la question : la vérité n’est-elle pas un mensonge auquel on finit par croire ?

Une ombre au sol ne donne-t-elle pas l'illusion de la lévitation ou du tapis volant ?

Une ombre au sol ne donne-t-elle pas l’illusion de la lévitation ou du tapis volant ?

Dans le bombardement incessant d’informations fragmentaires que nos sens acheminent vers l’ordinateur central de notre cerveau, n’enregistre-t-on que ce qui nous plaît d’accepter selon les circonstances et les états d’âme du moment en rejetant le reste ? 

Suivant notre état du moment, que préfère-t-on voir en premier ?

Suivant notre état du moment, que préfère-t-on voir en premier ?

Et dans ce sens, ne recrée-t-on pas perpétuellement le monde selon notre bon plaisir ? Certaines philosophies religieuses tendent à dénoncer notre monde comme celui de l’illusion.

Peinture 3D illusioniste

Peinture 3D illusioniste

Illusion, désillusion n’en sommes-nous pas la source même ? Si oui, pourquoi ? 

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre aujourd’hui : Antisémite ? 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Fragmentation.

  1. Waouh ….. les images sont super et le texte itou, mais j’avoue que je suis incapable de répondre intelligemment, mon neurone est HS, la chaleur, la PAO, les vacances .. …

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    Merci. Bonnes vacances.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s