Slurp ! Miam miam : tornade pèche abricot glacée

C’est une recette américaine « peachy-apricot flip » qu’au Québec on a traduit par tornade de pêche et abricot. C’est marrant parce que en Amérique du Nord c’est en même temps la saison des tornades, des pêches et des abricots. La recette que l’on trouve en français sur le site « au plaisir laitier » et sur le blog « chez Maya » indiquent des fruits en conserve. T-Bear préfère de beaucoup en cette saison utiliser les fruits frais et c’est une délicieuse façon d’en faire déguster aux enfants récalcitrants à tout légume ou fruit. Donc voici la recette telle que modifiée par T-Bear. C’est fait en un tour de malaxeur et tout le monde va se régaler.

peachy-apricot-flipTornade aux pêches et aux abricots.

Ingrédients pour 2 personnes :

  • 250 ml de lait froid
  • 2 pêches pelées et dénoyautées
  • 2 abricots (pelées ?) et dénoyautées
  • 2 grosses boules de crème ou de yaourt glacé à la vanille
  • 1 pincée de cannelle moulue

Préparation :

Au malaxeur à haute vitesse, réduire en une préparation lisse, le lait, les fruits  et la crème glacée. Verser dans 2 verres et saupoudrez le dessus avec la poudre de cannelle. Consommez avec une paille et un biscuit assorti (pas le chien, le pauvre).

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre aujourd’hui : Les retombées catastrophiques des sanctions instaurées par le Canada de Harper contre la Russie de Poutine ?

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans SLURP ! MIAMIAM. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s