Je pense donc… j’essuie…

Comme il pleut à boire « deboute », comme on dit ici, T-Bear continue ses réflexions à pas d’escargot. Escargots15D’après le métaphysicien Descartes, je pense donc JE suis. Le petit problème dans toute société humaine est que si JE pense trop, j’essuie les pots cassés <car les gens n’aiment pas trop qu’on suive une autre route qu’eux> comme le chantait Georges Brassens dans la mauvaise réputation.

D’ailleurs beaucoup des contemporains de Descartes ont payé leur originalité de leur vie même s’ils disaient la vérité. Heureusement de nos jours on vit en démocratie où la liberté de penser est un droit acquis. Ah OUI !¿¿! Pourtant la chanson ci-dessus ne date que de 1952, il y a juste 62 ans. 16 ans plus tard, avec l’explosion de mai 68, on croyait enfin pouvoir dire LA VÉRITÉ comme le chantait Guy Béart sans se faire exécuter.

De nos jours les rares révoltés contre la pourriture des institutions en place, la corruption et les abus de pouvoir sont réprimés à coups de matraque par les « FORCES DE L’ORDRE ». répressionOu encore isolés et ignorés dans un silence poltron comme l’est par exemple Étienne Chouard. Ressentez la pesanteur du silence presque réprobateur lors de son intervention le 5 septembre 2014 à l’émission sur France 2 : ce soir (ou jamais).

On sait bien tout au fond de nous que ce « jeune homme » dit la vérité. Mais c’est plus facile de se contenter de râler contre le gouvernement. De passer sa frustration à bouffer de l’arabe en tant que bouc émissaire. voileDe se croire actif en manifestant (en France) à la « manif pour tous » en s’en prenant au mariage entre homosexuel. De croire contribuer à arrêter la pollution en accusant les fumeurs et les vaches du réchauffement de la planète alors qu’on prend son automobile pour s’acheter une bière ou du lait chez le dépanneur (supérette) à 500m au coin. pollution vachesOu de se voiler la face devant les inégalités salariales et la charcuterie corporelle imposée par la mode à la femme occidentale moderne en montrant du doigt le voile islamique.

C’est trop facile comme le chantait Jacques Brel. Trop facile de diluer son JE dans le NOUS du troupeau conduit à l’abattoir dans la crainte de TROP penser à ses risques et périls.

C’est si simple de se laisser aller dans le courant avec les autres. De crier avec les loups. Même si il y a une petite voix en soi qui dit que ce n’est peut-être pas correcte. mouton noirRemonter à contre courant, ne pas se laisser laminer par les rouleaux compresseurs des propagandes ou des modes, ça ne demande pas du courage. Ou de la témérité. C’EST DE LA FOLIE. Une force qui vous retourne le cerveau et qui vous dit NON ! STOP ! DEMI-TOUR ! Qui vous OBLIGE à vous poser des questions. À voir le problème sous un autre angle. À penser différemment… Et à l’exprimer en publique… Dans des blogs…

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre aujourd’hui : Justice à 2 vitesses.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Je pense donc… j’essuie…

  1. Brassens et Brel, quel plaisir de les écouter. J’avais vu Brel à Caen, il y a très longtemps, il y avait tellement de monde, qu’il avait refait un spectacle 1h après le premier. Un grand Monsieur.
    Je vous admire de penser ainsi et surtout d’exprimer vos pensées si clairement que je comprends. 😉 Le croquis de la vache est super.
    Bon après-midi avec peut-être moins de pluie, ici, journée correcte, soleil, ciel bleu jusqu’à ce soir où il pleut à nouveau.

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    Ici on est sous l’emprise de giboulées d’automne. Hier je suis allé chercher mes petits-enfants à la sortie de l’école. À 15h, beau soleil mais fond noir à l’horizon.Je prends donc mon imperméable et la voiture au lieu d’aller à pied comme d’habitude. Pas très écolo, mais nécessité oblige. Et j’ai bien fait car à 15h06, trombes d’eau mêlées de grêle avec de très fortes bourrasques de vent et aucun abri. Comme pour les autres parents, pépé t-Bear s’est retrouvé en quelques minutes trempé jusqu’à l’os malgré l’imperméable, avec plein d’eau dans mes chaussures. Tous ceux qui avaient seulement des parapluies se sont transformés en Mary Poppins avec les baleines qui se tordaient de rire. La cloche… enfin la sonnerie, retentit à 15h15. J’attrape mes 2 oursons et le temps d’entrer dans la voiture, c’était fini. Heureusement eux n’ont presque rien eu mais on a bien rigolé de voir l’eau jaillir de mes chaussures en faisant floc floc pendant que pépé T-Bear essayait de leur chanter en dansant « Singing in the rain ». Comme quoi on peut rigoler de tout. Même temps aujourd’hui, mais ce n’est pas moi qui va les chercher. Nananère !!!

    J'aime

  3. Eh bien , ça ne rit pas chez vous, quand il pleut, ce n’est pas pour rire … et même un pépé ours a du mal à résister aux bourrasques et n’est pas protégé par sa fourrure … ah là là ! Heureusement, les ptits oursons ont réussi à échapper à tout ça bien protégés par pépé T-Bear. Ils ont beaucoup de chance.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s