Promesses de l’aube

T-Bear s’est réveillé à matin avec un rythme à la Georges Brassens sur lequel se sont égrainés mots et syllabes pour en arriver à ce petit quatrain qu’il partage avec vous.

Photo T-Bear

Photo T-Bear

Promesses de mon aube

Que sont devenues
Promesses de mon aube
Quand sur ma tête chenue
Neige l’opprobre ?
 
Que sont devenus
Tous mes rêves d’enfant ?
Qu’ai-je tenu
De mes ambitions d’entant ?
 
Qu’est devenu
Le printemps de mes feuilles
Quand je dresse aux nues
Mes branches en deuil ?
 
Mais qu’importe le devenu
de ces élans de jeunesse
Si je suis fier de mon vécu
Et de vivre ma vieillesse.

T-Bear 10/10/2014

T-Bear dédie ce poème à Loukanikos (Saucisse en grec) que les Athéniens en larmes viennent d’enterrer sur une colline du centre ville de leur capitale au pied d’un arbre.

Loukonikos se reposant

Loukonikos se reposant

Il fut la plus insolite figure des manifestations contre l’austérité en Grèce. Le célèbre magasine Time l’avait élu en 2e place « chien de l’année » en 2011.

Loukonikos n'avait pas peur des affrontements

Loukonikos n’avait pas peur des affrontements

Ce chien errant au poil blond était devenu la mascotte des manifestants et le symbole de la contestation anti-austérité en Grèce après avoir été au premier rang des cortèges.

Loukonikos en train de se faire soigner. Cette photo rappelle Cybèle à T-Bear

Loukonikos en train de se faire soigner. Cette photo rappelle Cybèle à T-Bear

Comme le montre cette vidéo, il n’avait pas peur de charger les forces de l’ordre quand celle-ci lançaient des grenades lacrymogènes.

Ces gaz et les coups de matraque reçus l’avaient affaibli. Il est mort d’une crise cardiaque jeudi dans un centre vétérinaire.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre aujourd’hui : sondage.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans poète, poète. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Promesses de l’aube

  1. Beau poème pour ce chien dévoué, courageux qui le méritait bien.
    Bons moments en espérant que le temps soit aussi clément chez vous que chez nous. J’en ai profité pour ‘aller respirer l’air marin avec une amie, sans oublier de boire une petite eau pétillante qui m’a bien désaltérée tout en regardant les bateaux rentrer dans le chenal de La Chaume.

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    Assez beau aussi pour nous, mais avec 2°c le matin et un gros 11° en après-midi. Mais convenablement couvert c’est vivifiant et j’aime ça. Dimanche je vous parle des nids d’écurieux. Bonne nuit.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s