Le désir selon T-Bear

Y a-t-il amour sans désir et vis et versa ? À priori OUI d’après T-Bear. L’amour de la Patrie est dénué de tout désir sexuel et pourtant on peut en mourir. De même que l’on voudrait fortement copuler avec quelqu’un sans forcément mourir d’amour ou même en nourrir pour elle ou lui. 102 excusesLes Anglais distinguent l’amour des confitures (I like) de celui d’une personne (I love). Tandis qu’en français, la frontière entre les deux est noyée dans le brouillard. Et peut-être à juste raison car si la définition que T-Bear a donnée hier de l’amour est vraie, l’amour serait avant tout s’aimer soi même à travers le plaisir qu’on peut tirer de l’autre, qu’il soit confiture ou être vivant. 

Pour Dr Freud tous nos problèmes sont d'origine sexuel

Pour Dr Freud tous nos problèmes sont d’origine sexuel

Pour Dr Freud, la question de distinction entre désir et amour ne se pose même pas. Tout, y compris la nutrition, a une connotation sexuelle. Donc, si la Reine d’Angleterre se gratte le nez (avec des gants, question de protocole), c’est que peut-être une autre partie de son anatomie la démange. Glissons.

Signal sexuel émis inconsciemment par la Reine ?

Signal sexuel émis inconsciemment par la Reine ?

Il semblerait que nos désirs commencent dans le ventre même de notre mère et que le suçage de pouce du foetus en soit une preuve ??¿¿ Il est indéniable que les découvertes et plaisirs tactiles font partie intégrante de l’éveil à la vie pendant l’enfance. Mais c’est au moment de la puberté que s’épanouit la sexualité.

sexe appeal

sexe appeal

L’adolescent(e) émet alors dans son sillage un paquet d’hormones et de phéromones qui diffuse INCONSCIEMMENT le message suivant : recherche partenaire avec qui concevoir une descendance, y a-t-il quelqu’un d’intéressé ? La violence des pulsions sexuelles est par nécessité source de souffrances et qui, comme la faim, demandent à être rassasiées. phéromonesPour la femelle il y a un creux qu’elle doit absolument remplir et pour le mâle un trop plein qu’il lui faut impérativement vider. Génial de simplicité et d’efficacité. Pour les animaux, aucun problème à satisfaire cette complémentarité aussi élémentaire qu’inéluctable. 329MAIS POUR LES HUMAINS, pourquoi faire simple quand on peut compliquer à plaisir ? Pourquoi accepter la naturelle volupté quand on peut se faire souffrir à loisir ? TOUT ce processus instinctif a été bien entendu rendu arbitrairement hyper complexe et compliqué. vraies valeurs ChrétientéLa cause essentielle ? Question de suprématie du mâle de la partrilinéarité (ascendance paternelle) imposée il y a seulement quelques millénaires par les religions phallocrates. Comme la paternité ne POUVAIT être qu’une question de FOI (avant la science génétique moderne) furent instituées les lois du mariage au bénéfice du père de famille. mariageEt, d’après T-Bear, c’est pour contenir le plus longtemps possible la nature jusqu’aux noces que la matérialité du désir a été TRANSCENDÉE, SUBLIMÉE dans le fantasme de l’Amour avec un grand A SURTOUT chez la jeune fille. ContraceptionHeureusement de nos jours les divers contraceptifs et la libéralisation des moeurs en Occident ont permis de libérer la femme de cette FORFAITURE sexuelle imposée par le PHALLOCENTRISME religieux. eglise-et-refus-du-preservatifAlors, d’après vous, l’amour IDYLLIQUE ÉTERNEL avec un grand A, imposture ou réalité ?  

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui: Rapprochement avec la Russie. 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le désir selon T-Bear

  1. Encore un sujet bien intéressant et bien développé mais je suis incapable de rassembler mon neurone pour répondre intelligemment … Demain soir, grand cocktail de bienvenue pour les nouveaux habitants de la ville qui ont répondu à notre invitation. Nous serons, en principe 108 + ceux qui n’ont eu la politesse de repondre et qui risquent de venir, vous disant « ah, fallait repondre » je sens que j aurai envie de les étrangler…, et moins ceux qui oublient de venir. Bon, de toute façon, ça se passera bien, le miammiam sera bon et mon discours le même que celui de l année dernière… Ou presque.
    Bon après-midi.

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    Bon vendredi avec une belle soirée

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s