Au plaisir de lire.

Une aquarelle de Hitler Adolf vient d’être vendue aux enchères pour 130 000€ (183 000$C).

L'aquarelle signée Adolf Hitler vendue 130 000€

L’aquarelle signée Adolf Hitler vendue 130 000€

T-Bear ne voudrait acquérir pour rien au monde de cet immonde quoique ce soit qui lui ait appartenu. Mais, drôle de coïncidence, il est en train de lire un livre humoristique sur ce triste personnage. Humoristique ? Et oui, on peut faire de l’humour noir sur une âme noir. Il est de retourSupposons que, par un infernal miracle, Adolf Hitler ressuscite en 2011 en se relevant frais et despote d’un tas de détritus dans un terrain vague à l’emplacement exacte où il est sensé avoir « disparu » (entrée du bunker détruit) jour pour jour le 30 avril 1945, 66 ans avant. 10 jours plus tôt, il avait « fêté » ses 56 ans. Comme Lucifer fait bien les choses, c’est un führer de cet âge et non de 122 ans qui refait surface. On ne sait pas trop comment, mais comme ce n’est pas le sujet du bouquin, son auteur élude tout simplement la question. 11399-hitler-1943Le manque de transition de plus d’un demi siècle oblige le führer de vivre non seulement la situation actuelle de l’Allemagne et de l’Europe, mais à découvrir très rapidement l’inconcevable explosion technologique… qu’il veut immédiatement transformer en outil de propagande.T-Bear vous laisse le soin de lire la suite dans « Il est de retour » de l’écrivain Timur Vermes aux éditions Belfond.

Timur Vermes et son best seller

Timur Vermes et son best seller

Les SuprêmesT-Bear vient de finir un autre livre tout plein d’humour mais pas noir du tout, même si les personnages le sont, du moins de couleur de peau. C’est la vie de 3 inséparables amies dans une communauté noire bourgeoise d’une ville universitaire de l’Indiana aux États Unis. « The Supremes » fut ce groupe de 3 chanteuses des années 1960 dont est sortie l’incomparable Diana Ross et c’est le surnom humoristique que cette communauté avait donné aux héroïnes du roman qui porte leur nom comme titre.

The Supremes

The Supremes

Tout en nuance et en drôleries, même dans des moments difficiles, « les Suprêmes » nous touchent profondément par la vérité de leur humanité avec ses beaux et ses vilains côtés. L’histoire de la rivalité entre églises chrétienne dans une congrégation aux USA n’est absolument pas exagérée. T-Bear a passé pendant 4 ans ses hivers en Floride dans le village de Mexico Beach où il y avait 13 églises de sectes protestantes plus 1 catholique pour 1200 habitants. Et les « fidèles » si on peut les appelait ainsi choisissaient plutôt la qualité du prêcheur que celui du rite.

Edward Kelsey Moore dédicacent son livre

Edward Kelsey Moore dédicacent son livre

Ce livre de Edward Kelsey Moore (édité chez acte sud) va vous faire craquer. Un très beau cadeau de Noël à offrir à vos êtres chers… ou à vous-même pour le savourer bien emmitouflé(e) dans votre couette.

Le filme tiré du livre de Ischikawa Takuji "je reviendrai avec la pluie" (Be with you en Anglais)

Le filme tiré du livre de Ischikawa Takuji « je reviendrai avec la pluie » (Be with you en Anglais)

Dis-lui-que-je-lattends_1312Je-reviendrai-avec-la-pluieEnfin, pour terminer la liste des romans qui ont plu à T-Bear cet automne, il vous suggère fortement de lire les 2 livres qui se suivent mais peuvent se lire séparément de l’auteur Japonais Ichikawa (prénom) Takuji.

Ichikawa Takuji

Ichikawa Takuji

Son premier volume « Je reviendrai avec la pluie » paru chez Flammarion en 2012, réédité en format de poche par « J’ai lu », il a connu un tel succès au Japon qu’il a inspiré un manga et dernièrement un filme. Bien qu’on retrouve avec plaisir les mêmes personnages dans le 2e roman « Dis-lui que je l’attend », ce n’est pas réellement une suite. Impossible de résumer chacun de ces 2 livres, car tout est dans la délicatesse des tons et les nuances d’une estampe japonaise. T-Bear a eu beaucoup de plaisir à les lire.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui: Croire au Père Noël.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans AU PLAISIR DE LIRE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Au plaisir de lire.

  1. Bon, je n’ai lu que « Je reviendrai avec la pluie » que j’ai beaucoup aimé.
    L’année dernière, j ai lu « Certaines n avaient jamais vu la mer » de Julie Otsuka. à partir d une histoire vraie. Très intéressant.
    Il faudra que je regarde les livres dont vous parlez.
    Dernièrement, j ai lu le roman de Gauz : « ‘Debout payé » plein d’humour et très bien écrit.
    Je lis peu, il faut que je sois hors de chez moi … Parce qu’à la maison, je suis devant le petit écran !
    (télé ou ordi).
    Bon jeudi après-midi.

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    Merci pour le titre du bouquin de Julie Otsuka que je vais essayer de trouver.
    Personnellement je n’ai pas de télévision. Mon problème était que je scothais le soir l’écran et que de programme en programme je me couchais tard. Or je suis plutôt du genre lève tôt quoiqu’il arrive (7h du matin représente pour moi une longue grâce matinée). J’étais devenu un gros nounours grognon et irritable, ce qui n’est pas dans ma nature. Plutôt que des somnifères, je suis allé à la source du mal.J’ai banni la télé pour la substituer par la lecture du soir. Quand ma tête commence à enfoncer des clous dans mon livre, je vais me coucher. Et depuis, je me réveille de bonne humeur. Simple mais très efficace.
    Bonne nuit 🙂

    J'aime

    • Aïe 7h du matin .. Je dors … Sauf quand je dois partir me promener ! C est ce que j ai apprécié au plus haut point quand j ai pris ma retraite , c est de me réveiller naturellement, sans réveil.
      Pour la télé, étant seule, elle me tient compagnie, je la regarde à peine, je l ecoute, je fais souvent autre chose. Quelquefois, elle me permet de voir des films, je vais rarement au cinéma. Ce que j aimais beaucoup, c était les pièces de théâtre, mais, il y en a de moins en moins.

      J'aime

  3. tbearbourges dit :

    Oui, moi aussi j’aimais les pièces et certains filme.
    Bonne nuit

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s