Slurp ! Miam miam : Brioches à la cannelle

La brioche à la cannelle maison faisait partie des déjeuners (petit déjeuner) traditionnels québécois il y a encore quelques décennies. Et puis, elle a quasiment disparue dans la tourmente du plus le temps. Il y a un peu plus de 45 ans, T-Bear débarquait de France au Québec et commençait à travailler dans les camps d’exploration dans le Grand Nord.

Le coin à T-Bear sous sa tente la 1ère année, il y a 45 ans - T-Bear

Le coin à T-Bear sous sa tente la 1ère année, il y a 45 ans – T-Bear

Son estomac de Français fraîchement arrivé a eu de la difficulté à s’habituer à ingurgiter au réveil des oeufs sur le plat dégoulinant de bacon, saucisses et « beans » (petits haricots secs rouges) à l’érable. Heureusement qu’il y a eu les brioches à la cannelle que le cuisinier sortait du four chaque matin. T-Bear leur doit une fière chandelle et ses papilles gustatives en gardent un souvenir  ému.

camp d'exploration - Photo Jacques Cardin

camp d’exploration – Photo Jacques Cardin

Il partage la meilleure recette qu’il a trouvée, celle de Choupy, avec tous ceux et toutes celles qui ont le temps de se faire plaisir et le goût de bien vivre. Il s’est contenté de traduire les proportions en système décimal.

la-brioche-pommes-cannelle-de-sebastienBrioches à la cannelle

Ingrédients pour 12 brioches : 

PÂTE:

250 ml de lait
112 g de beurre (doux)
100 g de cassonade
15 ml de vanille
1 bonne pincée de sel
575 g de farine
1 sachet de levure instantanée
4 oeufs

GARNITURE À LA CANNELLE:

112 g de beurre (doux) mou
200 g de cassonade
24 g de cannelle moulue

GLAÇAGE:

150 g de sucre à glacer
60 ml de crème
15 ml de vanille

Préparation :

Pour la pâte

Dans le bol du batteur sur socle, verser le sachet de levure instantanée et la moitié de la farine.

Dans une petite casserole, chauffez doucement, le lait, avec les 112 g de beurre, les 100 g de cassonade, les 15 ml vanille et le sel.  Ne pas porter à ébullition,  juste assez chaud pour faire fondre le beurre. Verser ce mélange dans le bol du batteur sur socle, sur la levure et la moitié de  la farine. Ajoutez les oeufs un à un et mélanger jusqu’à consistance lisse.

Avant de poursuivre, installez le crochet pétrisseur et ajoutez le reste de farine   Pétrissez jusqu’à l’obtention d’une pâte souple et qui ne colle plus au toucher, environ 5 minutes.

Mettez la pâte dans un bol légèrement huilé , couvrez et placez le bol dans un endroit chaud ( moi dans le four avec la lumière allumée) jusqu’à ce que la pâte double de volume, environ 1 à 2 heures.

Préparation des brioches

Versez la pâte sur une surface propre et laissez reposer 1minute. Roulez la pâte en un rectangle d’environ 46 x 30 cm.  Mélangez dans un bol, les ingrédients de la garniture à la cannelle et étendez-la uniformément sur la pâte en laissant 3 cm à découvert le long du rebord.  Roulez en forme d’un cylindre et coupez en 12 rondelles. Huilez légèrement une plaque de cuisson et déposez-y les rondelles. Laissez reposer encore jusqu’à ce que les rondelles double de volume. 

Faites chauffer le four à 180°C.  Laissez cuire pendant 30 à 35 minutes.

Pendant ce temps, préparez le glaçage en mélangeant dans un petit bol tous les ingrédients.

Une fois les brioches refroidies, glacez les et servez.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui: : Autre temps, autres moeurs.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans SLURP ! MIAMIAM. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Slurp ! Miam miam : Brioches à la cannelle

  1. Oh là là que ça me semble bon ! J en ai l eau à la bouche.
    Bon après-midi avec le soleil peut-être. Ici, 4°C sans vent et avec quelques rayons de soleil et ce soir, un ciel bien dégagé.

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    -16° ce matin mais avec du soleil et sans presque de vent. Le fond de l’air était un peu frais. Ça s’ennuage en soirée et on prévoit de la neige cette nuit.
    Bon samedi au chaud

    J'aime

  3. J’ avais oublié: Le camp sous le soleil ne semble pas désagréable mais par mauvais temps, ça devait être. une autre histoire. Votre coin effectivement n’est pas très grand mais bien décoré.

    J'aime

  4. tbearbourges dit :

    C’étaient des camps volants. C’est le cas de le dire car nos tentes et nos affaires étaient transportée d’un endroit à l’autre à peu près toutes les 3 semaines.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s