T-Bear passe la guignolée

En ce dimanche 7 décembre 2014, pour le Comité d’entraide aux Lachenois T-Bear passe la guignolée dans les maisons d’un quartier de Lachenaie-Terrebonne que  le comité lui a désigné.

Denrées recueillies après la guignolée et qui vont servir à faire les paniers de Noël qui seront distribués aux plus démunis

2ème à droite au premier rang et avec un bonnet vert et rouge, Diane, la directrice du comité depuis maintenant 9 ans. – Archives

Vu les -8°C pendant le jour (ressenti-14° avec le vent) et son âge, contrairement aux autres années, il s’abstiendra de monter et de descendre les escaliers verglacés toute la journée.

Denrées recueillies après la guignolée et qui vont servir à faire les paniers de Noël qui seront distribués aux plus démunis - Archives T-Bear

Denrées recueillies après la guignolée et qui vont servir à faire les paniers de Noël qui seront distribués aux plus démunis – Archives T-Bear

Il servira de chauffeur à son équipe de jeunes pour entreposer et ramener les denrées non périssables dans son véhicule. Ses petits enfants, Sara et sa famille viendront donner un coup de main après les activités matinales des enfants.

T-Bear passant la guignolée - photos Sara - Archives

T-Bear passant la guignolée – photos Sara – Archives

T-Bear rappelle aux généreux donateurs que seules LES DENRÉES NON PÉRISSABLES et l’argent bien sûr (denrée non périssable mais fluctuante) peuvent être recueillis par les « guignolleux ». D’autre part, ceux-ci doivent PORTER OBLIGATOIREMENT autour du cou une carte faite par le comité et qui les identifie comme étant les seuls habilités à recueillir les produits ou les fonds. Donc, pas possible de se faire avoir comme dans cette vidéo des têtes à claque.

Par contre pas sûr qu’ils vont vous chanter la chanson traditionnelle de la Guignolée que vous pouvez entendre dans cette vidéo

et lire les paroles expurgées ci-dessous.

Chanson de la guignolée

Bonjour le maître et la maîtresse
Et tout le mond’ de la maison

Pour le dernier jour de l’année
La Ignolé’ vous nous devez

Si vous voulez rien nous donner
Dites-nous lé-e:

On vous demande seulement

Une chignée de vingt à trente pieds de long

Si vous voulez-e.

La Ignolé’, la Ignoloche,
Mettez du lard dedans ma poche

Chanson traditionnelle québécoise

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui: : Les 3 guignols.

 

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans Québec, mes amours, Terrebonne. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour T-Bear passe la guignolée

  1. Bon courage pour cette guignolée, doit pas faire chaud mais quelle joie de sentir que les personnes qui reçoivent sont heureuses. C est une belle coutume.
    Bonne route avec vos aides.

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    A fasât fret pour sur!!! Ma fasât chaud dans l’coeur. En fait, une chose une autre, j’ai finalement fait le porte à porte avec Sara et les enfants. On a eu bien du plaisir… sauf mon genoux droit qui rouspète et menace de faire grève.
    Et le 17, 18 et 19, T-Bear avec d’autres apporte aux plus démunis les « paniers de Noël » faits avec tout ce qu’on a amassé aujourd’hui. Oui, c’est une très belle tradition d’entraide qui date du début de la colonisation au XVIe siècle. Mais l’entraide est aussi une tradition bien plus ancienne pratiquée par les Indiens qu’on appelle maintenant les premières nations.
    Bonne nuit et bon lundi

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s