Slurp ! Miam miam : Ragoût de boulettes et de pattes de cochon

T-Bear va un peu bousculer sa tradition à cause de la préparation du réveillon du jour de l’an et partager avec vous aujourd’hui et demain 2 slurp ! Miam miam. Vendredi jour consacré à cette catégorie, rien que le mot « nourriture » risque de vous provoquer la nausée et T-Bear ne voudrait surtout pas.

glace verglasSi il y a un met typique du temps des fêtes au Québec c’est bien le ragoût à la farine grillée de boulettes et de pattes de cochon (prononcez cohon) qui sont en fait des jarrets et non des pattes à la française. À cause de la sauce à la farine grillée, c’est bon en « maudit ». T-Bear en raffole. Même si c’est relativement simple à préparer et que ce n’est pas du tout dispendieux, la cuisson est longue. Gens pressés ou paresseux s’abstenir. Demain T-Bear vous donnera une recette pour vous.

ragoût de pattes de cochonRagoût de boulettes et pattes de cochon à la farine grillée.

Ingrédients pour 6 personnes :

Pattes de cochon

  • 4 à 6 jarrets de porc  suivant la grosseur des os et la quantité de viande autour
  • 60 ml (1/4 tasse) d’oignon en petits morceaux
  • 60 ml (1/4 tasse) de carotte en petits morceaux
  • 60 ml (1/4 tasse) de céleri en petits morceaux
  • 60 ml (1/4 tasse) de poireau en petits morceaux
  • sel et poivre moulu en quantité suffisante
  • 4-5 clous de girofle
  • 5 ml (1 c. à thé) de cannelle
  • eau pour couvrir en quantité suffisante

Boulettes

  • 1 oignon finement haché
  • 2 gousses d’ail finement hachées
  • 500 g (1 lb) de porc haché
  • 250 g (1/2 lb) de veau haché
  • 125 g (1/4 lb) de boeuf haché
  • 1 œuf
  • 2 ml (1/2 c. à thé) de clou de girofle moulu
  • 2 ml (1/2 c. à thé) de cannelle
  • 1 ml (1/4 c. à thé) de sauge
  • sel et poivre en quantité suffisante
  • farine en quantité suffisante pour y rouler les boulettes
  • 30 ml (2 c. à soupe) d’huile à cuisson
  • une noix de beurre
  • farine grillée délayée dans la même quantité de fond de cuisson (froid) des pattes de cochon.

La farine se grille en la faisant roussir dans une poêle (en fonte traditionnellement) sèche (sans gras) en remuant tout le temps.  Attention, ça noirci très vite. Autre solution ?

On trouve actuellement dans les supermarchés du Québec de très bonnes farines grillées de 2 catégories : la blonde et la brune. Sans racisme, T-Bear préfère la brune, mais c’est une question de goût et de couleurs qui ne se discutent pas suivant l’adage.

Préparation :

Dans un faitout qui va au four, déposez les jarrets, les légumes et les assaisonnements pour les pattes de cochon, salez et poivrez suffisamment en proportion avec la quantité d’eau et de votre tolérance au sel, couvrez d’eau et portez à ébullition. Baissez le feu pour laisser mijoter en couvrant et en écumant de temps en temps durant 3 heures ou plus, en fait jusqu’à ce que les os se détachent facilement. Retirez les pattes.  Certains les désossent et enlèvent la couenne. D’autres comme T-Bear préfèrent les garder entières parce que sinon les chairs s’effilochent et se dissolvent après dans la sauce et T-Bear, qui se fout complètement d’avoir un profile d’athlète grec antique, adore la couenne. Gardez 200 à 300 ml du bouillon que vous laissez refroidir.

Faites suer l’oignon et l’ail dans un mélange d’huile et de beurre. Réservez.

Mélangez les viandes hachées, l’oeuf, l’oignon et l’ail. Ajouter les épices, le sel et le poivre. Façonnez en 20 boulettes, farinez-les et faites-les dorer dans l’huile. Réservez.

Préchauffez le four à 140 °C

Dans le faitout, sur un rond, partez à froid la sauce en touillant autant de  bouillon de cuisson des pattes auquel que de farine grillée que vous rajouterez peu à peu au bouillon en train de chauffer pour éviter les grumeaux et portez à ébullition. Corrigez en rajoutant au besoin du bouillon jusqu’à obtenir une sauce onctueuse. Ajoutez-y les boulettes et enfournez pendant environ 30 min en les retournant délicatement de temps en temps.

Ajoutez les pattes et laissez mijoter au four 15-20 minutes à 120°C.

Traditionnellement le ragoût est accompagné de pommes de terre bouillies ou pilées (écrasées) et de marinades.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui: SDF grillés.

 

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans SLURP ! MIAMIAM. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Slurp ! Miam miam : Ragoût de boulettes et de pattes de cochon

  1. Quel travail ! bon, je ne suis pas très plat en sauce mais faut goûter !
    Ah là là, journée commencée par le grattage des vitres de la voiture, mais j’avais prévu mon coup, puis ce soir, grand brouillard, même en centre-ville ! heureusement je ne prends pas ma voiture de bonne heure… Et demain soir, je passe la nuit du changement d’année chez une amie, nous serons au maximum 4 mais je suis sûre que nous mangerons bien, cette amie étant une fine cuisinière. Heureusement, elle habite en ville pas trop loin de chez moi, donc pas de problème de voiture j’espère.
    Bon après-midi et tout et tout.

    .

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    J’ai oublié de mentionner que les pommes de terre en accompagnement sont bien meilleures bouillies dans le bouillon de pattes de cochon. Oui, c’est du travail, mais ça en vaut le coup.
    D’habitude quand il fait froid chez vous il fait relativement doux ici. Mais là c’est des 2 côtés de l’Atlantique car on est à -14 en après-midi et demain soir -20°
    Bonne nuit sous la couette et bon réveillon demain… sans être givré 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s