Slurp ! miam miam : la couronne des rois

En France, l’arrivée des rois mages le 12e jour après Noël est attendue impatiemment par les gourmets parce qu’on partage ce jour là la fameuse galette des rois à la frangipane. Les gens ne se donnent même plus la peine de la fabriquer eux-même. On la trouve partout dans toute la France et dans toutes les boulangeries, les pâtisseries, les supermarchés et même dans les marchés publics. galette des roisAu Québec, RIEN ! Rien pantoute. Un jour comme les autres. Les rois mages on en a rien à cirer. N’avaient qu’à arriver en temps voulu au lieu de chercher sa route le nez dans les étoiles. Et puis les Québécoises sont trop occupées à perdre les kilos acquis pendant les fêtes pour se bâfrer de calories supplémentaire avec de la crème d’amandes et du feuilleté. maigrir fêtesFaut dire que l’Amérique du Nord ne produit pas d’amandes et que la frangipane n’a été importée d’Italie en France qu’après le départ expéditif des troupes françaises. 2 bonnes raisons pour que cette pâtisserie soit inconnue icite. Remarquez aussi que la galette des rois n’a conquis le Midi de la France qu’après les invasions barbares teutoniques, grâce aux réfugiés du Nord.

fouace traditionnelle vendue dans les marchés publics des villages de l'Aveyron

fouace traditionnelle vendue dans les marchés publics des villages de l’Aveyron

En Midi, la couronne ou fouace était et reste la tradition. C’est une brioche beaucoup moins calogène et bien plus facile à fabriquer soi-même que la galette. T-Bear est en train d’initier Guillaume de la Shop à pain à la fouace. Si le goût vous en dit, voici la recette. 

fouace

LA FOUACE

Ingrédients Tout dépend de la gourmandise :

  • 1 kg de farine
  • 300 g de beurre frais
  • 400 g de sucre
  • 25 g de levure de boulanger
  • 8 œufs + 1 pour la dorure
  • eau de fleur d’oranger
  • quelques gouttes de vanille ou de rhum
  • 1 zeste de citron et 1 zeste d’orange ou mandarine ou clémentine (au choix)
  • un verre de lait
  • pincée de sel
  • sucre à gros grains (ou concasser grossièrement 5 à 6 morceaux de sucre blanc)
  • (on peut aussi y ajouter des fruits confits)
  • les 2 fèves ou figurines.

Préparation

La veille

au matin, faire le levain en délayant 25 g de levure de boulanger avec 100 ml d’eau tiède. Ajouter 150 g de farine, mélanger jusqu’à l’obtention d’une boule. Laisser lever dans un saladier et recouvrir d’un linge humide.

En fin d’après midi, ajouter au levain 1/2 verre de lait chaud mais pas bouillant, les 7 œufs, 150 g de beurre découpé à température ambiante, le sucre, le sel, l’eau de fleur d’oranger, la vanille ou le rhum, les zestes et la farine. Mélanger puis pétrir jusqu’à l’obtention d’une boule à la pâte souple et homogène (ajouter de la farine si nécessaire). Laisser lever toute la nuit en recouvrant d’un linge humide dans un endroit tiède.

Le jour même

au matin, dégonflez  d’une bonne tape la pâte bien levée et fessue. Sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé formez 2 petites couronnes ou une grosse au choix tout en gardant un peu de pâte pour faire une tresse que l’on placera au sommet des ou de la couronne(s) pour la décoration. Incruster les fèves ou les figurines dans la pâte. Laisser reposer environ 2h. Dorer les ou la couronne(s) avec le 8e oeuf battu (ou le jaune d’œuf coupé avec un peu d’eau mélangée à quelques gouttes de fleur d’oranger et du sucre). Éparpillez dessus le sucre à gros grains et enfournez. Cuire 7 minutes à 210°C pour bien faire lever et puis à 170°C. Vérifier avec la lame d’un couteau la cuisson. (Ça prend plus de temps pour une grosse couronne). une fois bien cuite et dorée, enlever la fouace de la plaque et laisser refroidir sur un grille surélevée afin que le dessous de la fouace refroidisse à l’air libre. 

C’est facile seulement ça prend du temps à préparer, mais quel régale ! Que l’eau elle coule dans la bouche de T-Bear rien que d’y penser. En fait, comme pour la galette bretonne, la fouace se mange en tous temps car c’est un petit déjeuner qui vous met le soleil au coeur pour toute la journée même s’il s’est couvert la face et qu’il pleure parce que la lune, eh bien la lune, elle a manqué le rendez-vous. Pas besoin d’avoir l’accent pour préparer la recette mais ça aide. Pour vous le faire écouter, voici une vidéo de comment on fait la fouace par un producteur de l’Aveyron.

Bonne Épiphanie que rien ne vous empêche de fêter en fin de semaine aussi.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : ces salauds de roi mages !

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans SLURP ! MIAMIAM. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Slurp ! miam miam : la couronne des rois

  1. Oh que miam miam tout ça …je salive, je salive devant mon écran …Voulant marquer ce jour, en rentrant de la conversation anglaise, je suis passée chez un boulanger m’acheter une petite galette aux pommes (+légère qu’à la crème frangipane) et elle fut mon dessert du soir. Je viens de me rendre compte qu’il n’y avait même pas de fève ! Ah zut alors ! pour une fois que j’étais certaine d’être reine de quoi ? je ne le sais point…
    Et maintenant télé puis dodo bien au chaud. Nous sommes depuis 17h dans le brouillard qui ne deviendra pas givrant, il fait encore +7°.
    Bon après-midi bien au chaud tout au fond de votre tanière.

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    Il fait -17° avec une brume de froid, mais pas de vent, fiouf. Demain -25°
    Quelques courses et le reste dans ma tanière à faire de l’infographie pour créer mon entête et mon logo de l’hiver 2015, travaux que vous verrez demain sur le blog. J’espère qu’ils vous plairont.
    Bonne soirée et bonne nuit

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s