Un ours encore en colère

T-Bear n’a pas le coeur à faire un blog gentil pour plaire à tout le monde.

T-Bear derrière les barreaux

T-Bear se sent encagé par la désinformation qui l’entoure

Le but de ses deux blogs est de dire ce qu’il pense et de partager sa façon de percevoir le monde après presque 75 ans d’une vie assez mouvementée et donc riche en expériences de toutes sortes. Chacun est bien entendu libre d’aimer ou pas ce qu’il écrit. D’habitude il se réserve de dire ses 4 vérités politiques (les 4 points cardinaux) dans son 2e blog, T-Bear libre au pays de la poutine. Mais là il en a marre de tout ce qu’il constate et entend. Et pour ce blog spécialement et pour aujourd’hui seulement, il poursuit sa révolte en répétant ce qui lui donne la nausée avec en fin un complément à celui de hier.

tempête sous un crane

tempête sous un crâne

Il est totalement ÉCOEURÉ par la façon INDÉCENTE avec laquelle TOUS LES POLITICIENS, autant les POUR que les CONTRE et y compris les extrêmes, ONT RÉCUPÉRÉ à travers le monde le très triste assassinat des caricaturistes et dessinateurs de ce magasine. Et tout cela hypocritement au nom de la liberté d’expression, alors que au défilé du 11 janvier à Paris la plupart des chefs d’état présents musellent ouvertement dans leurs pays leurs propres médiats de communication soit par la censure soit par l’intimidation.

En première ligne certains qui ne devraient pas être là parce qu'ils musèlent la liberté d'expression dans leur pays ou certain qui n'est plus chef d'état mais veut à n'importe quel prix le redevenir.

En première ligne certains chefs d’état ne devraient pas être là puisqu’ils musellent la liberté d’expression dans leur pays ou un certain qui n’est plus chef d’état mais veut à n’importe quel prix le redevenir.

T-Bear entend pleurer de honte les restes des malheureuses victimes en constatant de leur tombe ça et que LEUR PROPRE JOURNAL fait FORTUNE sur leurs cadavres sans même avoir le geste symbolique de partager une partie de cette manne avec des organismes d’aide aux victimes d’autres barbaries. Tous ces macabres profiteurs ont très vite transformé leurs dépouilles en propagande à des fins politiques et en publicité pour renflouer les caisses vides d’un journal moribond.

BANDE DE NÉCROPHAGES !!!

Grenouilles-contribuables de tous les pays, ne nous laissons pas abuser  par ces charognards qui veulent nous faire cuire au  court-bouillon de la crainte  et de l’austérité pour mieux nous bouffer.

Réagissons tant qu’il en est temps encore avant qu’ils nous privent définitivement de toutes nos libertés au nom fallacieux de la sécurité publique.

C'est le principe même de tout pays totalitaire et de la mafia que l'on est en train d'appliquer  en profondeur dans nos démocraties en attisant la peur du fanatisme.

C’est le principe même de tout pays totalitaire et de la mafia que l’on est en train d’appliquer progressivement et en profondeur (patriot acte) dans nos démocraties en attisant la peur du fanatisme – montage T-Bear

Et pendant ce temps, des montagnes d’innocents sont lâchement assassinés un peu partout dans le monde dans l’indifférence de l’opinion publique mondiale parce que peu exploitable politiquement, financièrement ou médiatiquement. Les uns à cause du fanatisme et les autres sous les bombardements des anti-fanatiques.

massracreEt pendant ce temps là, des malheureux crèvent de faim et de froid à nos portes, pourchassés bien souvent par les services publics. Et ça n’émeut ni les médias, ni les politiciens ni les foules. Je suis CharcloAlors qu’il suffirait de consacrer seulement le 1/3 des budgets alloués par tous les gouvernements de cette planète à l’armement pour éradiquer non seulement la faim mais la misère. une18012013_806566189-3Il suffirait de ce que coûte la lutte contre le terrorisme pour l’éradiquer en redonnant espoir et dignité  à une jeunesse désespérée au lieu de les pousser systématiquement dans les bras des intégristes de tout bord qui exploitent à mort leur détresse.

N’y a-t-il pas de quoi être écoeuré ?

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine

en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : La liberté d’expression a ses limites.

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans son monde selon T-Bear. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Un ours encore en colère

  1. Comme je le disais hier, vous avez entièrement raison.
    Belle journée, ici, pendant ma petite virée dans la campagne, j’ai vu un magnifique héron, j’ai ralenti, stoppé mon char et au bruit de l’ouverture de la fenêtre, il s’est envolé et zut, pas de photo.
    Demain, journée de travail à Nantes donc lever de bonne heure, quelle horreur, je n’ai plus l’habitude et il fait froid …heureusement au retour souper au restaurant avec les amis oufffffff .
    Bon lundi après-midi.

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    Merci de votre appui et bonne soirée à vous entre ami(e)s

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s