Vive le mouton… LIBRE !!!

(suite de : avez-vous vu Mirza ?)

Mais où avaient bien pu passer Mirza et le troupeau ? Revenons à ce crépuscule où leur dieu s’égara à la recherche de la brebis qu’il aimait entre toutes. vigilance-bergere-berger-metier-agricole-batonAprès avoir satisfait son appétit avec les restes de saucisson, fromage et pain dans la musette que le Maître avait imprudemment laissée choir dans son affolement, Mirza s’installa devant la porte clause de la bergerie pour réfléchir. Bored-Border-CollieÀ l’intérieur enténébré par une nuit sans lune s’ouvrit un conciliabule. Le silence des agneaux alerta immédiatement l’instinct policier de Mirza qui dressa l’oreille. Était-ce une émeute ou le début d’une révolution ? Compter-sur-les-moutonsComme il se doit dans une assemblée parlementaire, la jeunesse téméraire et aventureuse par principe se réunit à gauche en criant que c’était le moment idéal pour s’évader. Vive le Mouton LIBRE !!! clamèrent ces écervelés debout en équilibre sur leurs antérieurs et les pattes de devant en V.  Au centre, indécis, se confinait dans un silence prudent le bélier entouré par les agneaux qui n’avaient de toute manière ni le droit de parole ni le droit de vote. À droite, pétrifiées par l’ombre glaciale du pire, les brebis adultes conservatrices chevrotaient un misérable :  On ne sera jamais capaaaables ! Le mouton a été créé pour suiiiivre et pour être tondu, pas pour être autonomeC’est la volonté du tout puissant Maître que les moutons aient un berger pour les mener. mouton_tricotLe bélier fort judicieusement fit remarquer à la folle jeunesse que de toute manière l’enclos étant clos, ça closait de fait ce débat inutile. C’est alors que le plus grand des miracles se produisit. Soudain la chevillette fut tirée et la bobinette chut avec fracas… Regardez bien ci-dessous la bobine que firent les moutons médusés. moutons-paniquc3a9sLentement en grinçant des gonds, la lourde porte de chêne ouvrit à l’évasionTant il est vrai qu’épouvante la liberté, le troupeau terrorisé recula en se tassant et en se bousculant pour se tasser dos au mur du fond… tant et si bien qu’il céda sous leur masse. Après s’être ridiculement effondré les quatre fers en l’air, le bétail bêlant se releva en considérant autour de lui avec terreur la liberté toute vide de protection et trop pleine d’incertitude qui les aspirait vertigineusement en spirale vers l’abîme de la panique. Aussitôt ils se mirent à tourbillonner selon le plan d’urgence décrit antérieurement. Mirza, langue pendante attendit que fatigue et vertige calment leur affolement. Effectivement le cyclone s’essouffla et fut éjecté de son oeil le bélier qui aussitôt fit front commun. belier-fonc3a7antRien ne se passant, tout le monde releva la tête pour voir en face le danger. Seule devant eux Mirza les observait, goguenarde, langue pendante et salivante. Lorsque même les agneaux firent silence, elle se leva. Tous les yeux étaient fixés sur elle, même ceux des tout-petits qui regardaient entre les pattes. Dans ce mouvement inquiétant qu’ils connaissaient si bien, échine au raz du sol, queue et langue tendues, crocs à découvert, Mirza se mit en serpentant à tourner de plus en plus vite autour du troupeau pour l’obliger à virer avec elle jusqu’à ce qu’ils en aient le tournis.

Mirza au travail

Mirza au travail

Soudain elle s’arrêta et pendant que les moutons reprenaient tant bien que mal leur équilibre, Mirza leur teint alors à peu près ce discours…

Suite au prochain billet…

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre 

aujourd’hui : pro vie.

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans CONTES FAFERLUS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Vive le mouton… LIBRE !!!

  1. Ouff Mirza est retrouvée et prête à faire son travail de chien de berger.
    Bon après-midi au chaud après votre bonne promenade au soleil.
    Pour moi c’est télé avec un Navarro suite au décès de Roger Hanin et … marmotte !
    Beau fond enneigé et luineux de votre blog,

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    Un grand acteur, Roger Hanin.
    Bonne nuit et bon jeudi

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s