Lâcher l’abonde à ses pensées

Et oui, avec la nouvelle lune écartelée entre verseau et poisson, T-Bear s’est réveillé avec tout plein d’idées qui abondent dans sa tête. Aller, avant que ça déborde, il leur « lâche la bonde« . lâcher la bondePour T-Bear, la construction d’un pont entre la naissance et la mort au dessus du néant est la meilleure représentation de la raison d’être. Étroit à l’entrée, cette arche s’élargirait en montant jusqu’au centre pour se rétrécir en descendant vers la sortie. Chaque individu le bâtirait avec les matériaux à sa portée et, au principal, en tirant de son cerveau ses émotions et les idées que celles-ci génèrent. T-Bear a cherché longtemps à représenter ça en peinture mais il pense qu’une vidéo d’animation rendrait mieux cette conception. En attendant de la réaliser, si le temps qui lui reste le lui permet, il laisse cette pensée se développer dans vos imaginations. Vos idées seraient évidemment les bienvenues. arche de pontAutrefois, la moyenne des ponts de vie était relativement courte. Les riches mouraient rapidement de pléthore et les pauvres encore plus vite de faim. Comme dans tout sandwich, au milieu il n’y avait que les gens bons pour subsister un peu plus longtemps. Et pour abréger encore plus les efforts des bâtisseurs, il y avait en masse des épidémies et des massacres. Champ_de_bataille_de_Spion-KopjeEn Occident, avec le développement de la science et presque 60 ans de paisible guerre froide, la génération de T-Bear déploie une longévité exceptionnelle dans l’histoire de l’humanité, alors que le ratio est resté le même dans les pays dits émergeants, anciennement du tiers monde. retraite à 70 ansCette situation fortuite représente un véritable casse-tête économique pour les états providence. Car en déclinant, les vieux ont de plus en plus de « fuite dans les idées » comme a dit l’inimitable Sol. Et donc de moins en moins de matériaux à sortir de leurs cerveaux pour la prolongation hors norme de leurs ponts. C’est donc à l’état de les prendre en charge et ça coûte d’autant plus cher aux contribuables que les pensions vieillesses se prolongent indûment en proportion. retraite-70-ans-copie-1Le vieillissement de la population est donc devenu un fléau pour la civilisation occidentale. C’est pour ça que depuis quelques décennies, les gouvernements cherchent les moyens pour que les générations du futur retournent aux normes du bon vieux temps. En premier, pour rendre confus le métabolisme et ravager les corps, « on » a mêlé l’engouement pour le fastfood qui rend obèse avec une mode prônant l’anorexie. Quelques pilules permettent de passer chaque saison du gras au maigre sous cette douche écossaise chimique. De moins en moins de monde y résiste. Mais ce n’est pas suffisant pour endiguer le fléau du vieillissement. ventreLa collusion entre le corps médical et les industries pharmaceutiques, les divers moyens de polluer l’air, de modifier génétiquement la nourriture et l’eau sont très prometteurs d’un retour à la normale de l’existence humaine. Mais ce sont des processus qui s’étalent sur plusieurs générations, trop lents pour l’économie. air-pollutionAlors depuis 10 ans, les scientifiques cherchent désespérément à provoquer des pandémies dévastatrices. Hélas, hélas, on a eu beau créer des paniques et vacciner à tour d’aiguilles, les virus et autres crobes ne veulent pas coopérer 😦 !!! vaccin antivirusEt la population humaine continue d’augmenter d’une façon catastrophique. Les vieux s’obstinent à ne pas vouloir crever et les quinquagénaires envisagent sérieusement de poursuivre leurs petits bonshommes de pont à la manière de leurs aînés. casser les pontsReste plus qu’à casser les ponts puisqu’il y en a trop. Rien de tel qu’une « bonne » guerre mondiale en thérapie de choc. Et pour y préparer l’opinion publique, il faut arbitrairement généraliser la misère et en même temps attiser les haines. Facile, les humains y excellent. Et on en est rendu au moment où les ponts sont en train de se rompre entre l’Ouest, l’Est et les pays émergeants. oursLa faute aux vieux clament les malveillants jeunes. N’importe quoi. T-Bear a fait une très scientifique recherche pour trouver les vrais coupables. En vérité, en vérité il vous le dit, les responsables sont les ligues, les propagandes et les lois antitabac qui ont empêché de fumer :

LES VIEUX NE PEUVENT PLUS CASSER LEURS PIPES !!!

pipeAvant d’enclencher une nouvelle guerre mondiale, il faudrait remettre tout simplement les gens à fumer. 

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre 

aujourd’hui : À poil dans les écoles

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Lâcher l’abonde à ses pensées

  1. Mais ce n’est pas possible, toutes ces idées qui fourmillent dans votre cerveau ! Vous êtes sûr qu’ une petite fumée ne sort pas de votre tête… 🙂 . Et pour bien faire, toutes ces idées mises dans le bon ordre composent une histoire que j’ai plaisir à lire ! youpiiiiii .
    Bon après-midi, avec une bonne petite sieste après cette nuit pleine d’idées

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    Merci pour tous vos encouragements. J’essaie de faire bouillir le plus possible ma marmite pour éloigner tous les mauvais virus qui rodent en ce moment ici au Québec pour m’accrocher à un etit bout de pont qu’il me reste à construire pour mes petits.
    Bonne journée à vous en ce nouvel an Chinois où les politiciens nous rendent chèvre 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s