Une artiste de broche à foin

T-Bear a découvert par hasard sur le web cette extraordinaire sculpteuse animalière britannique, Kendra Haste.

Kendra Haste donnant la dernière touche à son fameux lion de la Tour de Londres

Kendra Haste donnant la dernière touche à son fameux lion de la Tour de Londres

Très difficile de trouver une biographie sur elle et surtout en français. Rien sur Wikipedia. Après avoir cherché sur Google T-Bear est allé visiter son site et aussi son journal sur fesse-bouc.

fabrication de la maquette en grillage dans l'atelier de Kendra Haste

fabrication de la maquette en grillage dans l’atelier de Kendra Haste

Partout le même texte reproduit dont vous pourrez lire en cliquant dessus la version française pour les malentendants en anglais. ours blancT-Bear vous laisse découvrir ses monumentales oeuvres et partage une vidéo d’elle sur la préparation d’un projet pour la Tour de Londres.

Le gardien de la Tour de Londres n’a pas peur de se faire dévorer par ce bestiaire comme ses ancêtres Chrétiens dans les arènes romaines. bestiaire Tour de LondresSur l’un des murets, des babouins défient la morosité du climat londonien. tower-2-baboonsEt tout ça avec de « la broche à foin » comme on appelle le fil de fer au Québec.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre 

aujourd’hui : La réforme du Sinistre de l’éducation.

 

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans Peintures et sculptures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Une artiste de broche à foin

  1. Belles bêtes d’une grande artiste. merci de nous la faire découvrir. Journée de giboulées de mars … !
    Bon près-midi à vous toujours bien à l’abri du froid.

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    On est encore très loin des giboulées avec -20 dans la journée, mais ne désespérons pas, le printemps va arriver aussi au Québec.
    Bonne nuit

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s