À l’horizon d’une glaciation ?

En tout cas, en Amérique du Nord, ça y ressemble en ce moment. Quand T-Bear parle de réchauffement de la planète en faisant ses commissions, tout le monde pouffe de rire en s’exclamant : encore une promesse électorale non tenue. alzheimer-des-policiensEn tout cas, cette vue spatiale de l’est américain prise par le satellite Terra nous montre bien les quelques arpents (superficie de presque toute l’Europe) pris sous la neige.

carte satellite de la côte atlantique du Nord Est des États Unis

carte satellite de la côte atlantique du Nord Est des États Unis

Mais bien plus conséquentes sont ces photos du photographe Spencer Platt prises à bord de l’hélicoptère de CBS Evening news.  Manhattan entouré par la banquise. Manhattan sous la glaceCe n’est pas tant le froid qui est exceptionnel mais sa durée. Arctic Cold Weather Chills New York CityGrâce au courant du Labrador, tout le nord de la côte atlantique connaît chaque hiver quelques jours de froid plus ou moins intense jusqu’à Washington (latitude de l’Afrique du Nord). Arctic Cold Weather Chills New York CityMais il ne s’agit plus de QUELQUES JOURS. Depuis le début de l’année, le thermomètre n’est pas remonté au dessus du point de congélation. Alors, pas étonnant que même la mer pourtant bien salée se glace. Arctic Cold Weather Chills New York CityCet hiver sera-t-il une exception ? Évidemment, pour faire sensationnel, CBS Evening News dans son bulletin fait référence au film d’horreur sorti en 2004, the day after tomorrow (le jour d’après).

On n’en est pas encore là… mais…

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre 

aujourd’hui : fouille à nu.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour À l’horizon d’une glaciation ?

  1. ça refroidit drôlement alors qu’ici nous parlons printemps … bon, le froid peut arriver sans crier gare !
    Bon après-midi bien au chaud.

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    Merci et à vous un beau dodo réparateur avec cette reprise de vos activités.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s