Bio

Hier T-Bear est allé faire quelques provisions avec Jacqueline, la maman de Sara sa belle-fille. Jacqueline est née quelques années avant T-Bear. À l’époque, à la fin d’hiver, la nourriture se concoctait autour de céréales (ici principalement le maïs), de légumineuses, de pommes de terre en train de germer, de carottes duveteuses, de rutabagas et de navets dans tous leurs états. On y rajoutait, des laitages, des oeufs, la poule au pot les dimanches, parfois du lard et du cochon… rarement de la viande rouge. Pas question de verdure. FRANCE-MAYOTTE-CONSOMMATIONHier, alors que froidure et neige se morfondaient dans nos rues, les supermarchés regorgeaient de primeurs venues de tous les coins du monde et, merveille en cette saison, il y avait des pois mange-tout et petits-pois dans leur cosse. Évidemment, ce n’était pas donné. La moindre salade était vendue aux environs de 4$ (3€) LA PIÈCE, dont il fallait effeuiller la moitié. Heureusement, la carte de crédit permet aux travailleurs modernes de se payer ce luxe, ce qui n’est pas le cas de pauvres retraités comme T-Bear et Jacqueline. Donc, allons-y pour la laitue iceberg (batavia en France) en promotion à 99c chaque et retour aux racines, aux céréales et aux légumineuses de notre enfance. Mais là encore les étiquettes posaient un dilemme aux acheteurs. aliments-quebec--bioFallait-il acheter le tout venant à prix modéré ou préserver sa santé en achetant du BIO hors de prix ? Au temps de nous autres dinosaures, la question ne se posait pas. Tout était naturellement BIO SANS LE SAVOIR, y compris les oeufs, les laitages, les poissons et les viandes. MAIS, nous n’avions ni TV, ni ordinateur, ni tablette électronique, ni Internet, ni MP4, ni wifi, ni Wii, ni même souvent de téléphone…

écartelé entre 2 millénaires - montage T-Bear

écartelé entre 2 millénaires – montage T-Bear

Pour illustrer cette différence vécue par nous, les vieux, écartelés entre 2 millénaires, T-Bear va partager avec vous un dessin animé produit en 1938 par le premier studio Walt Disney, dessiné et peint à la main, mouvement par mouvement sans aide de logiciels vachement sophistiqués : la symphonie de court de ferme.

Le bon vieux temps ? Pas sûr. 81509052_oOn vivait sans douche ni bain, sans eau courante filtrée, ni tout à l’égout, ni même fosse sceptique hors des villes, sans ramassage d’ordure urbain, avec le tas de fumier à la porte dans les campagnes  et la 2ème guerre mondiale qui s’annonçait… 

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : dur, dur d’enseigner aujourd’hui

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans Anime action. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Bio

  1. Encore un bon moment de passé avec la video. Pour le bio, j’avoue que je suis très méfiante ; je trouve que c’est plus cher et je ne suis pas assuré du bio. Si j’ai un jardin, je fais du bio et au bout du jardin, j’ai un champ où le cultivateur répand des cochonneries pour faire pousser ses futures récolte, mon jardin ne sera plus bio !
    Dimanche très calme at home à lézarder et dans quelques instants, sous la couette, youpiiiiiii .
    Bon dimanche après-midi.

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    Moi aussi je me méfie du soit-disant bio, comme pour les soit-disant poulets de grain qui viennent d’on ne sais où ici au Québec. Fut un temps où j’avais moi aussi un jardin … Gros soupir 😦
    Ici on a eu une belle bordée de neige comme vous verrez sur mon blog demain.
    Bonne nuit

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s