À la gloire des très passés

Ce lundi 18 mai 2015 est férié et chômé dans TOUT le Canada. Rémission d’une journée pour tous les malades atteints de « lundinite » aigu. Vous savez, cette maladie qui touche presque tous les prisonnier(e)s du boulot sur la planète… sauf celles et ceux qui ne travaillent pas le lundi, ça va de soi. lundiQuand à ce lundi férié, les avis sont très partagés dans le 2ème plus vaste pays du monde au sujet de CE qu’on doit commémorer. C’est là que l’on constate l’incontestable différence entre le Québec et le reste du Canada.

La Reine Victoria

Au Canada anglophone, c’est « the victoria day » qu’ils glorifient, ou fête de la Reine pour les francophones des autres provinces. Attention il ne s’agit pas de souhaiter un bon anniversaire à notre charmante Élisabeth la 2e puisqu’elle est née un 21 avril, mais à la Reine Victoria, une victoire qui est très passée il y a un peu plus de 100 ans.

Henri VIII

Pourquoi VICTORIA plutôt que le paillard et sinistre Henri VIII ? N’est-il pas pourtant LE fondateur de l’église Anglicane ? où « l’éternellement vierge » GRANDE Élisabeth la 1e, celle qui a su faire de son pays une île inviolable grâce à ce qui fut pendant des siècles la plus puissante flotte de guerre du monde ? Celle qui poussa ses intrépides marins à conquérir et coloniser ce qui deviendra l’empire britannique. Ces très anglais et principaux fondateurs étaient tellement plus justifiés à être glorifiés que cette allemande de naissance qui a accédé PAR DÉFAUT au pouvoir qu’elle ne détenait d’ailleurs qu’en apparence ? Mystère et boule de gum de la géométrie labyrinthique de la manipulation de l’histoire par la politique.

Dollard des Ormeaux

Bien entendu au Québec, on n’est pas royaliste pantoute. Mais personne ne veut rater une longue fin de semaine avec un lundi férié en plein mois du jardinage et de la remise en route des piscines. Pendant longtemps les Québécois avaient commémoré le premier Kamikaze des temps modernes, celui qui se serait fait sauter sur un baril de poudre pour sauver la Nouvelle France : Dollard des Ormeaux. Cependant il y a quelques années, des historiens mal intentionnés mais trop bien documentés ont semé le doute sur cette belle légende et dans le doute, abstiens-toi.

pendaison des Patriotes par les maudits "ANGLÂS" en 1838

pendaison des Patriotes par les maudits « ANGLÂS » en 1838

Alors, on a mis nos martyres de la rébellion des patriotes de 1837 à l’honneur en lieu et place de Victoria qui, comme par hasard, est née la même année que cette même révolte. Il est à noter que les insurgés de 1837-1838, ces héros qu’on commémore aujourd’hui, étaient traités de bandits par le pouvoir d’alors et de séditieux par l’évêque de Montréal. imagePour un gouvernement qui s’appuie autant et si brutalement sur les forces policières pour mater des manifestations contre sa dictature anti démocratique, n’est-il pas gênant de célébrer des rebelles ? resize_picture_portal.php-2Vu la corruption notoire qui plombe nos dirigeants actuels, T-Bear leur propose qu’en lieu et place de ces très passés comme Victoria, les Patriotes ou Dollard des Ormeaux, ce lundi férié récurent de mai soit consacré dorénavant à l’actualité partout régnante, c’est à dire au

DOLLAR DÉSORMAIS.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre 

aujourd’hui : vivre dans la dignité.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour À la gloire des très passés

  1. Toutes les raisons sont bonnes pour avoir un jour de farniente…. 🙂 le principal est de passer une bonne journée. Hier je fus dejeuner au bord de l’océan avec des amis, il faisait un temps magnifique et j ai tout du homard cuit ! Demain matin de bonne heure et de bonne humeur,, je pars à N antes pour apprendre à utiliser FaceB pour l’association … No comment, je sais déjà mais c’est un moment sympa.
    Bon après-midi de journée de repos …!

    J'aime

  2. tbearbourges dit :

    Ici aussi, nous avons eu une fin de semaine estivale, jusqu’à +27° hier. Par contre orages et pluie cette nuit annoncés.
    Bon fesse bouc
    et bonne nuit

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s