Slurp ! Miam miam : les clafoutis

Du temps de sa jeunesse tendre (pas loin de l’ère des dinosaures), l’été pour T-Bear était la saison des clafoutis. Au fur et à mesure que le verger produisait ses fruits, avec eux, sa maman confectionnait d’exquis clafoutis. Ça commençait au début du printemps par les cerises pour finir avec les baies à l’arrivée de l’automne. De nos jours, avec le village global, les saisons fruitières n’existent plus et on peut se régaler de clafoutis toute l’année. Surtout que c’est un dessert économique qui permet aux enfants de se régaler de fruits sans rechigner. T-Bear vas vous donner ici la traditionnelle recette de base que vous ne pouvez manquer.

clafoutis aux abricots

clafoutis aux abricots

Clafoutis 

Ingrédients pour 5 personnes :

  • 500 g du fruit que vous avez choisi
  • 120 g de sucre semoule
  • 115 g de farine
  • 3 oeufs
  • 60 g de beurre fondu + de quoi beurrer le moule
  • 250 ml de lait d’amande
  • 160 ml de crème (15%)
  • 8 ml d’eau de vie de votre choix ou de rhum blanc
  • 1 pincée de sel

Préparation :

Dans un récipient, mélangez les fruits avec 18 g de sucre semoule et l’eau de vie et faites mariner à température de la pièce pendant 2h.

Préchauffez le four à 180°C

Dans un bol  mélangez la farine, le reste de sucre et la pincée de sel. En touillant à la spatule, ajoutez-y un à un les oeufs puis le lait puis la crème puis le beurre fondu. Mélangez bien jusqu’à ce que ça fasse une pâte liquide homogène.

Beurrez votre moule et déposez au fond les fruits avec leur marinade et versez par dessus la pâte. Enfournez pendant une trentaine de minutes. En sortant le clafoutis, saupoudrez le de sucre à glacer et laissez le tiédir avant de servir.

Et pour faire plus simple, voici en vidéo la recette de « chez Mammy » , ce qui vous montrera par la même occasion la consistance de la pâte pendant la préparation.

Bonne fin de semaine et à lundi

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans SLURP ! MIAMIAM. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s