Slurp ! Miam miam : moelleux aux courgettes

T-Bear est le gardien temporaire de Gaia, la petite chienne yorkshire de la mère de Sara partie en vacances, et aussi de sa maison. Très beau jardin qui pétille de fleurs et pépie d’oiseaux. Et pour parfaire l’enchantement, elle a un potager. Dedans, les plants de courgettes jaunes n’arrêtent pas de fournir a la grande joie de T-Bear. Bien entendu, il a cuisiné son plat préféré avec ce cucurbitacée : le moelleux aux courgettes.  T-Bear a goûté avec délice ce mets voluptueux pour la première fois chez sa plus que soeur Franceline qui lui a donné la recette. Il en a cuisiné bien des fois pour régaler ses invités. 

moelleux de courgetteMoelleux aux courgettes.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 500 g de courgettes
  • 250 g de fromage blanc (faisselle, cottage ou mieux mais plus cher, du chèvre frais)
  • 4 oeufs
  • 10 cl de crème fraîche épaisse
  • 1 cuillère à soupe de chapelure
  • 50 g de parmesan râpé
  • une cuillère à soupe de persil ciselé
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 pincée de muscade râpée + 1 pincée de cannelle
  • sel, poivre au goût

Préparation 15 min + cuisson 35 min : 

Après avoir équeuté et lavé les courgettes, tranchez-les en rondelles. Salez-les en les faisant revenir dans 2 cuillères d’huile dans une sauteuse, puis continuez la cuisson à feu doux pendant environ 10 min en les remuant de temps en temps. En fin de cuisson ajoutez-y le persil en mélangeant bien. Préchauffez le four à 210°c. Dans une casserole battez les oeufs en omelette, ajoutez-y le fromage blanc, la crème fraîche et la chapelure en touillant bien le mélange pour le rendre homogène et onctueux. Assaisonnez avec les épices, poivrez et salez en tenant compte que les courgettes sont déjà salées. Mélangez-y les courgettes et cuisez-les à feux doux pendant 1 minute en remuant et retirez du feu. Avec la dernière cuillère d’huile, huilez un moule à manqué (ou plat à gratin) et versez-y la préparation en la lissant en surface. Éparpillez dessus le parmesan râpé enfournez pendant environ 20 à 25 minutes jusqu’à ce que le moelleux soit bien doré. vérifiez la cuisson avec un couteau qui doit ressortir sec. Laissez tiédir et servez. Il peut être accompagné d’un coulis de tomate au basilic.

Bon appétit et bonne fin de semaine.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Quitte ou double.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans SLURP ! MIAMIAM. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s