La Jôsette : les bateliers de la vodka vivent leur été

Il fait beau, il fait chaud, le ciel et l’eau sont bleus. Quoi demander de mieux quand on est batelier sur le bord du lac genevois de l’Îles-des-moulins de Terrebonne ?

Les bateliers de la vodka au grand complet - T-Bear

La brochette des bateliers de la vodka au grand complet – T-Bear

Un peu plus de vent peut-être qu’en ce samedi matin du 11 juillet. En tout cas, il y en avait des bateaux sur l’eau, des grands, des petits, des colorés, des « boat à ouèle » (bateau à voile) et des qui ramaient leur galère.

photo T-Bear

photo T-Bear

Ils faut que nos bateliers en profitent à plein car leur été s’arrête fin juillet à L’Île des Moulins. Des réparations d’urgence à une des digues oblige l’administration de l’Île à assécher l’étang.

photo T-Bear

photo T-Bear

Comme on est au Québec, difficile de faire ces travaux quand la froidure sera de retour. Et puis ce seraient au tour des patineurs de chialer et leur saison est bien plus étendue que celle des bateliers. Alors, bon vent tant qu’il y a de l’eau. 

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre  aujourd’hui : Et pourquoi pas nous alors ?

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans LA JÔSETTE DE L'ÎLE-DES-MOULINS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s