N’oubliez pas votre meilleur ami.

C’est le va et vient des vacances d’été. Dernière semaine de juillet, les uns reviennent pendant que les autres préparent leurs bagages. Et comme chaque année, beaucoup d’animaux de compagnie sont abandonnés. Bien entendu, on ne peut pas emmener partout son compagnon à 4 pattes, mais regardez bien autour de vous avant de « l’oublier » dans un terrain de stationnement ou sur une route de campagne. Il y a probablement quelqu’un qui se fera un plaisir de le garder bénévolement pendant quelques jours comme T-Bear le fait à chaque année. fidélitéOn ne répudie pas son meilleur et plus fidèle ami comme on jette un kleenex. 

C’est aujourd’hui l’anniversaire d’Eveline (avec in i comme elle le précise) l’aînée encore vivante des cousins et cousines à T-Bear avec plus de 90 années de vécu elle et encore toute la vie devant elle.

C'était en septembre  2004, lors du passage de T-Bear à Paris. Éveline est au centre avec sa fille Isabelle

C’était en septembre 2004, lors du passage de T-Bear à Paris. Dans la cour de sa maison, Eveline est au centre avec sa fille Isabelle

Alors qu’elle était en pleine santé mentale et physique, parfaitement autonome dans sa maison, elle a chuté il y a une semaine, se brisant le col du fémur. Heureusement aux dernières nouvelles, tout va bien pourvu que cela dure.

BON ANNIVERSAIRE EVELINE !!!! 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans C'EST AINSI QUE LES HUMAINS VIVENT. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s