Il y a 70 ans, Hiroshima

Commémoration de la première bombe atomique du 6 août 1945. T-Bear avait 5 ans quand l’horreur d’Hiroshima s’est déchaînée. À son époque, les gens voyaient ce crime contre l’humanité comme une délivrance, le seul moyen de mettre une fin définitive à la guerre. Que représentaient 250 000 morts par rapport aux millions de civiles innocents tués pendant le carnage de la seconde guerre mondiale ?

Bombardement de Dresde par les alliés en février 1945

Bombardement de Dresde par les alliés en février 1945

Le bombardement de Dresde par les alliés avait fait 25 000 morts en une nuit et on parlait de cauchemar. Et voilà que, contrairement aux vagues de bombardiers qui avaient anéanti par un tapis de bombes la ville allemande, l’inconcevable carnage au Japon avait été réalisé par une seule bombe dont les effets annexes se font encore ressentir 70 ans plus tard. IroshimaEt c’est cette prodigieuse capacité de destruction qui avait impressionné le monde et l’entourage de T-Bear enfant. Les gens espéraient à l’époque que cette arme sans précédent au secret bien caché par les Américains allait ouvrir une ère de paix inconnue à ce jour. Sans le savoir l’avenir allait leur donner raison mais pas tout à fait comme ils l’auraient voulu. 46 ans d’une trêve bancale entre les 2 grandes puissances au prix de la hantise du cataclysme et de la guerre froide. Hélas, la bombe a grossi, s’est multipliée à travers des pays très peu fiables. terrorists-hiroshimaD’autres dangers incontrôlables et sournois ont surgi estompant la menace d’un armageddon nucléaire sans cependant la faire disparaître. Les humains ayant la mémoire fort courte et l’histoire de leurs folies ne s’enseignant plus dans les écoles, il est bon de rappeler ces crimes contre l’humanité par ce genre de commémoration.

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s