Fin du masse-camarade.

arrivée ygreckEt oui, après 69 jours de mascarade électorale au Canada, c’est aujourd’hui  que prend fin la massothérapie des électeurs par les prétendants à être leurs fidèles et dévoués serviteurs. cauchemar électoralDemain, il n’y aura plus de service au numéro que vous aurez composé. Dès mardi, le vil flatteur se métamorphosera en un « MAÎTRE » arrogant avec sa poignée de requins entourés de rapaces. Et NOUS ? Nous retournerons à notre état de serf taillable, corvéable et cognable à merci. Pour la dernière fois encore, aujourd’hui, ces aspirants despotes nous flattent. voterProfitons de notre vain et fallacieux pouvoir, car demain, demain c’est le fouet qui nous attend, pauvres con-tribuables. Pour ajouter l’insulte à l’injure, c’est nous même qui choisissons par qui et comment nous faire fouetter. Faut-il être niaiseux quand-même. Bêêê… moutons ! Glouglou… dindons de la farce ! des mots cratieEt pourtant, pourtant, ce n’est pas faute de nous avoir prévenus. Pendant toute cette campagne comme tant d’autres, les candidats se sont fait un devoir de nous avertir que tous les autres étaient les pires crapules que l’humanité ait engendrées ? C’est bien là LA SEULE VÉRITÉ qui soit sortie de leur bouche. 1071938Donc, quel que soit l’élu, il va nous le prouver sans tarder. Seule certitude, quel que soit notre favori, il est là comme les autres pour nous tondre et nous entuber par tous les orifices.

À quoi sert le crayon prêté à l'électeur ?

À quoi sert le crayon prêté à l’électeur ?

Son seul programme, son seul objectif est le plus vite possible de s’en flanquer, flanquer, flanquer plein les poches. À saigner les cons, tout est bon. Et si le con-tribuable proteste parce que le tyran pour 4 ans lui râpe la couenne jusqu’à l’os, il subira le bâton des forces de l’ordre. Ça s’peux-tu être masochiste de même ?changement

Et malgré tout, malgré tout, T-Bear a voté !!! Et même par anticipation… Après-tout, n’est-il pas comme tout le monde un con…tribuable ?

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans ÉLUCUBRATIONS À T-BEAR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Fin du masse-camarade.

  1. C’est un con-sta d’un con-tribuable qui ne sait pas comment con-battre l’establishement.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s