Nous sommes nés pour créer et non détruire

Alors que la folie humaine embrase à nouveau notre pauvre planète. Alors que des millions d’humains fuient les bombardements et les massacres dans leurs pays. Alors que la haine, le meurtre et la terreur se propagent dans tous les coins du monde à la vitesse d’un feu de forêt. Alors que la part sombre du génie humain s’emploie à créer des armes de plus en plus catastrophiques de destruction massive. bombardementsÀ l’opposé, heureusement il y a le côté lumineux, la créativité artistique dans tous ses états. T-Bear va parler aujourd’hui du plus abstrait des arts, la musique pour illustrer son thème des 2 faces de l’humaine condition. Tout art exprime les émotions humaines et à travers elle bien sûr la violence. Mais au moins elle ne tue pas. Et même son déchaînement traditionnel comme dans le hard rock, peut se transformer en beauté grandiose. yngwie-malmsteenSous l’inspiration d’un guitariste hard comme le Suédois Yngwie Malmsteen elle peut devenir classique symphonie dans sa composition éclatante de beauté comme un long feu d’artifice : concerto pour guitare électrique « far beyond the sun (loin au delà du soleil) » avec l’orchestre philharmonique du Japon.

Dans la pacifique Suède (depuis plus d’un siècle), il a pu développer en toute sécurité toutes ses capacités. Même si le talent en lui-même n’a pas d’âge ni de sexe ni de race ni de religion, il  peut être malheureusement soumis à la précarité des forces du mal humain qui l’entourent. Prenons comme exemple ce petit batteur prodige Anshuman Nandi habitant presque à l’antipode de notre guitariste Suédois. Le voici donnant à la batterie tout un spectacle à l’âge de 3 ans.

Plein de promesses, à maintenant 5 ans, il est devenu un pro. Comme notre Suédois, il ne demande qu’à vivre et à se développer. Malheureusement pour lui, il est né et demeure en Inde dans l’état de Tripura, l’un des coins les plus ensanglantés de l’Asie du Sud-Est. Enclave hindouiste cernée par le Bangladesh de religion musulmane et la Birmanie à prédominance bouddhiste, ces pays ont connu sans discontinuer depuis la partition de 1947 massacres, conflits et féroces dictatures.old-sikh-man-carrying-wife1947

Bien que relativement calmes pour le moment, l’instabilité sous-jacente peut refaire surface à tout moment. Et la folie des Hommes pourrait détruire en quelques secondes la vie de notre petit bonhomme si talentueux.

Guerre au Bangladesh

Guerre au Bangladesh

Pareil pour cet autre prodige du même bout du monde. Lui aussi fut un batteur prodige dès l’âge de 2 ans, avant de s’orienter vers la musique classique et le piano. Il a maintenant 8 ans et il a dû compenser par l’agilité la brièveté de ses doigts trop courts pour un clavier d’adulte afin d’interpréter la fantaisie impromptue de Chopin. Et malgré ce handicap dû à son âge, écoutez avec quelle virtuosité mais aussi quel bonheur il interprète ce difficile morceau, chez lui sur un simple piano droit d’amateur.

Lydian Nadhaswaram vit lui aussi en Inde, dans l’immense (6 millions d’habitants) ville de Chennai, l’ancienne Madras. Oui mais voilà, comme la majeure partie de la population de cette ville, IL EST TAMOUL. La folie sanguinaire des hommes lui laissera-t-elle le temps de se développer et de vivre sa vie de musicien hors normes ?

People boat Tamouls

People boat Tamouls

T-Bear a pris ces 3 exemples mais il y en a bien d’autres à travers notre monde. Combien d’enfants pleins de promesse ont-ils été tués dans l’anonymat des tueries de Daesh et des frappes occidentales ? Des artistes nés au bon ou au mauvais endroit, à une bonne ou à une mauvaise époque. Destinée ? Malchance ? Ou bien plutôt irrespect de la vie des autres par des élus corrompus jusqu’à la moelle, larbins des affamés de la finance et des marchands d’armes. Et surtout, surtout à cause de notre complicité à tous, nous qui acceptons en pleine connaissance de cause d’élire des gouvernants non seulement notoirement vénaux mais en plus mis en cause par la justice. Et tout ça par crainte du moindre changement à nos habitudes de vie alors que ces ripous nous les bouleversent chaque jours davantage par la restriction progressive de nos droits et libertés au nom de notre bien collectif…

En 1940 aussi on se croyait invulnérables...

En 1940 aussi on se croyait invulnérables…

Jusqu’à quand ??? Car notre apparente invulnérabilité de citoyens des « démocraties » occidentales éclairant le monde est en train de se lézarder de plus en plus vite. Si nous n’en prenons pas conscience, si nous continuons à laisser faire les 3 castes de bandits que sont les politiciens, les financiers et les marchands d’armes, demain, demain, ce seront nos chers enfants bourrés de talents qui en paieront le prix.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux insolences d’un T-Bear libre au pays de la poutine en cliquant sur le logo ci-contre aujourd’hui : saucisses électroniques.

 

A propos tbearbourges

T-Bear est mon pseudonyme : T comme Tree (arbre en anglais) et Bear (ours en anglais). Pourquoi un pseudonyme en anglais pour un français ? L'ours (bear) est l'animal totem qu'un ami Cree, un peu chaman sur les bords, m'a donné alors que je travaillais en exploration pour le compte d'Hydroquébec dans le grand nord Québecois. Les Cree ne parlent qu'un dialecte algonquin et que l'anglais. Donc, Robert se transforma en Bear auprès d'eux d'où mon surnom totem Blackbear (ours noir) à cause de ma barbe et de ma grosse voix. De retour en France il y a quelques années, un mien petit neveu me surnomma Tibère en référence à la vedette ours d'un dessin animé qui passait à la TV en ce temps là. Le surnom m'est resté et je l'ai modifié pour y inclure Tree, l'arbre de la forêt tant aimée et mon totem en mémoire de mon ami Cree et de tous ceux que j'ai connu à Mistashibi, Vieux Comptoir, Fort Ruppert et à Matagami.
Cet article a été publié dans L'ART DANS TOUS SES ÉTATS, Musique et paroles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s